MÉDITATION: Elle soulage la douleur chronique et la dépendance aux opioïdes – The Journal of Behavioral Medicine

SHARE :

Les personnes dépendantes des opioïdes pour soulager la douleur chronique trouvent avec la méditation en pleine conscience et avec cette étude de l’Université de l’Utah, une intervention précieuse qui réduit leur besoin de médicaments. Un programme, présenté dans le Journal of Behavioral Medicine, qui pourrait aussi apporter une aide précieuse aux personnes qui veulent cesser de fumer ou bien perdre du poids.

 

L’instigateur de ce programme, le professeur Eric Garland dont l’objectif est d’aider les patients qui souffrent à retrouver un sens à la vie, avec ses plaisirs et ses douleurs, et un sentiment d’accomplissement et d’épanouissement, sans avoir recours forcément à tous ces médicaments. L’auteur tire son expertise de nombreuses recherches sur la dépendance médicamenteuse, en neurosciences cognitives, en psychologie positive et sur l’attention.

 

Dans cette étude, parmi les 29 participants, des patients souffrant de douleurs chroniques et à prescriptions élevées d’opioïdes, 11 ont suivi 8 semaines de formation à la méditation en pleine conscience, orientée vers une meilleure acceptation ou prise en charge de la douleur et prise de conscience du désir en renforçant les émotions positives et le sens de la vie et de ses récompenses. 18 patients témoins n’ont pas profité de ce programme.

Ainsi, les participants au programme devaient travailler et renforcer leur attention sur les expériences agréables de la vie, comme une belle scène de la nature, un coucher de soleil ou le sentiment de bien-être et de complicité avec un être cher. Ou bien concentrer leur attention sur les couleurs, les textures et les parfums d’un bouquet de fleurs fraîches et apprécier les joies simples de la vie. Après cette formation, les participants ont été invités à pratiquer la méditation chez eux, toujours dans l’optique de profiter des expériences de vie agréables.

·         A l’issue de ce programme de méditation, les patients présentent, via EEG, une activation du cerveau augmentée en situation de plaisirs naturels et sains. Et plus leurs cerveaux s’activent en réponse au plaisirs de la vie, plus leur recours aux opioïdes se réduit.

 

Des résultats à fortes implications à la fois scientifiques et cliniques : Car l’expérience suggère non seulement que la dépendance aux médicaments est directement associée à l’expérience de la joie dans la vie quotidienne et, au-delà, que ce processus peut être inversé.

En réapprenant aux patients, par la  » pleine conscience  » à apprécier et profiter de la vie on leur permet de se passer des médicaments.  Une formation également testée, actuellement, sur des personnes qui veulent cesser de fumer ou bien perdre du poids.

 

Source: Journal of Behavioral Medicine 11 Nov 2014 DOI: 10.1007/s10865-014-9607-0 Neurophysiological evidence for remediation of reward processing deficits in chronic pain and opioid misuse following treatment with Mindfulness-Oriented Recovery Enhancement: exploratory ERP findings from a pilot RCT

Plus d’études sur les bénéfices de la Méditation

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr