TABAC: Il abime le chromosome Y pour mieux promouvoir le cancer – Science

SHARE :

Le tabagisme lié à la perte du chromosome Y, elle-même liée à un risque accru de cancer et donc de décès prématuré, c’est la démonstration de cette étude de l’Université d’Uppsala, présentée dans la revue Science. Mais l’étude va plus loin : Alors que seuls les hommes possèdent un chromosome Y, ces résultats semblent expliquer pourquoi le tabagisme est un facteur de risque plus élevé de cancer chez les hommes et, plus largement pourquoi les hommes, en général, ont une espérance de vie plus courte.

 

De précédentes études ont déjà démontré que la perte du chromosome Y est liée au risque de certains cancers, dont le cancer de la prostate. Par ailleurs, le tabagisme est un facteur de risque trop bien connu pour diverses maladies, dont le cancer du poumon. Cette collaboration internationale identifie une association entre le tabagisme et des anomalies génétiques chez les hommes qui pourraient contribuer à expliquer la différence de taux de décès lié au tabac selon le sexe.

 

Les chercheurs ont cherché à identifier les facteurs cliniques ou de mode de vie qui pouvaient être liés à la perte du chromosome Y et montrent, après avoir analysé, à partir des données de 6.014 hommes participant à 3 cohortes, l’âge, la pression artérielle, le diabète, la consommation d’alcool et le tabac, que la perte du chromosome Y dans les cellules sanguines est plus fréquente chez les fumeurs que chez les non-fumeurs. En effet, l’analyse des données de ces 3 études montre une probabilité respectivement multipliée par 4,3, 2,4 et 3,5 de perte du chromosome Y en cas de tabagisme.

 

Cette association entre le tabagisme et la perte du chromosome Y s’avère,

         dépendante de l’importance du tabagisme car plus fréquente chez les gros fumeurs,

         valable uniquement en cas de tabagisme actuel ; ainsi les hommes qui ont cessé de fumer présentent le même taux de cellules privées du chromosome Y, que les hommes qui n’ont jamais fumé.

         Le processus semble donc réversible.

 

L’association entre la perte du chromosome Y et le développement du cancer pourrait s’expliquer par la capacité réduite des cellules immunitaires privées de chromosome Y à combattre les cellules cancéreuses.

Il existe en conclusion, une corrélation entre le tabagisme, un facteur évitable et l’une des mutations humaine parmi les plus fréquentes, la perte du chromosome Y. Or la perte du chromosome Y dans des cellules de sang est elle-même associée à un risque accru de tumeurs non hématologiques.  » Cette constatation contribue à expliquer pourquoi les hommes en général ont une durée de vie plus courte que les femmes, et pourquoi le tabagisme est plus dangereux pour les hommes « , conclut le Dr Jan Dumanski, professeur à l’Université d’Uppsala et l’un des auteurs de l’étude.

 

Source: Science December 4 2014 DOI: 10.1126/science.1262092 Smoking is associated with mosaic loss of chromosome Y (Visuel© lily – Fotolia.com)

Lire aussi : CANCER de la PROSTATE: Le risque associé aux variations du chromosome Y

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr