CANCER du SEIN: Bientôt un vaccin thérapeutique? – Clinical Cancer Research

SHARE :

Ce petit essai clinique de phase I, mené à l’École de médecine de l’Université de Washington révèle la sécurité et de premiers résultats d’efficacité prometteurs d’un candidat-vaccin contre le cancer du sein métastatique. Ces données préliminaires présentées dans la revue Clinical Cancer Research suggèrent que le vaccin amorce bien une réponse immunitaire contre les cellules tumorales et contribue à ralentir la progression de la tumeur.

 

Le candidat incite la réponse immunitaire à cibler une protéine, la mammaglobine-A (MAM-A), présente, presque exclusivement dans le tissu mammaire, et, si son rôle dans le tissu mammaire sain n’est pas clair, elle s’avère exprimée à des niveaux anormalement élevés dans le tissu tumoral, dans 40 à 80% des cancers du sein. Parvenir à cibler la protéine mammaglobine est donc déjà une étape importante, selon le chirurgien William E. Gillanders, professeur de chirurgie et oncologue, auteur principal de l’étude, qui y voit ainsi une voie prometteuse pour traiter un grand nombre de patientes atteintes de cancer du sein avec un risque limité d’effets secondaires.

 

Le principe du candidat- vaccin: Le vaccin incite un type de globule blanc à rechercher et à détruire les cellules comportant cette protéine mammaglobine. Chez les patientes moins nombreuses, atteintes de cancer du sein dont les tumeurs ne produisent pas la mammaglobine-A, ce vaccin ne serait donc pas efficace.

 

Un petit essai concluant : 14 patientes atteintes de cancer métastatique du sein exprimant la mammaglobine-A ont été vaccinées dans le cadre de cet essai de phase 1- donc mené principalement pour évaluer la sécurité du vaccin. Ces patientes ont présenté peu d’effets secondaires, et en majorité légers ou modérés. Au-delà, des résultats préliminaires suggèrent que le vaccin a permis de ralentir la progression du cancer, même chez les patientes ayant un système immunitaire affaibli en raison de la maladie et de l’exposition à la chimiothérapie: Ainsi,

·         environ la moitié des participantes n’a montré aucune progression du cancer un an après avoir reçu le vaccin,

·         alors que chez le groupe témoin (12 patientes non vaccinées), ce n’est le cas que de 3 patientes. Certes l’échantillon est de petite taille, mais la différence est statistiquement significative.

 

Un essai clinique plus large déjà programmé pour tester le vaccin chez les patientes qui viennent d’être diagnostiquées et qui devraient donc avoir un système immunitaire moins affaibli. L’idée est de donner le vaccin aux patientes au début du traitement et de surveiller très étroitement la réponse immunitaire pour avoir une mesure plus précise de l’efficacité de la thérapie.

 

Source: Clinical Cancer Research December 1, 2014 doi: 10.1158/1078-0432.CCR-14-0059 Safety and preliminary evidence of biological efficacy of a mammaglobin-A DNA vaccine in patients with stable metastatic breast cancer et Communiqué Université de Washington Breast cancer vaccine shows promise in small clinical trial

Plus d’études sur le Cancer du sein

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Un commentaire pour l'article “CANCER du SEIN: Bientôt un vaccin thérapeutique? – Clinical Cancer Research”

  1. […] Ce petit essai clinique de phase I, mené à l’École de médecine de l’Université de Washington révèle la sécurité et de premiers résultats d’efficacité prometteurs d’un candidat-vaccin contre le cancer du sein métastatique.  […]

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr