TRICLOSAN: Sensibilisateur et promoteur de tumeurs du foie – PNAS

SHARE :

Cet ingrédient présent dans les cosmétiques, les savons ou encore le dentifrice pourrait favoriser le risque de cancer du foie, souligne cette étude de l’Université de Californie. Ces données, obtenues sur la souris, montrent, en particulier, qu’une exposition prolongée entraine aussi une sensibilité aux tumeurs hépatiques induites par d’autres produits chimiques cancérigènes. Conclusions dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine (PNAS).

 

Les études foisonnent sur le Triclosan et suggèrent un risque accru d’allergie, d’atteinte à la force musculaire et au système immunitaire. La préoccupation est importante car le triclosan est un produit chimique antibactérien présent dans de très nombreux produits et omniprésent dans l’environnement. Savons pour les mains, déodorants, bains de bouche, dentifrice, produits de literie, vêtements, tapis, jouets, sacs poubelles, plusieurs millions de litres de triclosan sont produits chaque année dans le monde, et le composé est omniprésent dans les eaux, les organismes aquatiques, des algues aux poissons et aux dauphins. Chez l’Homme, on en retrouve des traces dans l’urine humaine, le sang et le lait maternel. Un nouveau-né sur 2 y serait exposé avant sa naissance.

Aux Etats-Unis, l’Agence FDA a cependant conclu, à la suite d’un examen des données disponibles, à l’insuffisance de de preuves pour recommander modification de son utilisation dans les produits de grande consommation.

 

Les chercheurs de l’Université de Californie ont mené cette étude de laboratoire sur 2 groupes de souris, un nourri avec un régime normal et l’autre avec un régime supplémenté en triclosan. Après 8 mois de ces régimes, les foies des souris ont été analysés. L’analyse montre que le composé favorise  le développement du cancer.

Puis 2 autres groupes de souris ont été exposés à une autre substance chimique qui provoque le développement de tumeurs hépatiques cancéreuses. Les souris ayant été exposées en plus au Triclosan présentent, avec une incidence plus élevée (80 vs 25%), un nombre plus élevé de tumeurs (4,5 fois plus) et de plus grosse taille (diamètre de la tumeur 3,5 fois plus élevé).

 

Certes, les études sur l’animal engagent des concentrations de produits chimiques plus élevées que l’exposition humaine « équivalente, cependant, la conclusion est bien là, le triclosan est bien un  promoteur de tumeur du foie. Même si la dose et la durée d’exposition admissibles restent à préciser chez l’Homme.

 

Source: Proceedings of the National Academy of Sciences  (PNAS) November 17 2014 doi: 10.1073/pnas.1419119111 The commonly used antimicrobial additive triclosan is a liver tumor promoter (Visuel © TomFreeze – Fotolia.com)

Plus d’études sur le Triclosan

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr