OBÉSITÉ et grande taille: 2 marqueurs forts de risque de cancer de la prostate – World Cancer Research Fund

SHARE :

L’obésité peut causer une inflammation de la prostate puis un cancer agressif de la prostate, révèle ce rapport du World Cancer Research Fund qui apporte des preuves fortes de cette association. Il s’agit en effet d’une méta-analyse de très grande ampleur, portant sur plus de 100 études scientifiques portant au total sur plus de 9 millions d’hommes. Cette analyse apporte une autre révélation importante, l’association en une grande taille et ce même risque de cancer de la prostate.

 

Les chercheurs de l’Imperial College London ont entrepris une mise à jour des données de la recherche mondiale portant sur la prévention du cancer de la prostate par l’alimentation, la nutrition, l’activité physique et le poids, à partir des données portant sur plus de 9 millions d’hommes, dont 191.000 atteints de cancer de la prostate, ayant participé à 104 études.

Cette large analyse constate que,

·         le surpoids ou l’obésité (mesurée par l’IMC, le tour de taille ou le rapport taille-hanche) augmente le risque de cancer avancé de la prostate,

·         les facteurs de croissance in utero, à l’enfance et à l’adolescence sont liés à un risque accru de cancer de la prostate : Ainsi, les hommes de grande taille sont à un risque accru de cancer de la prostate

·         Sur les facteurs alimentaires,

         le bêta-carotène, présent dans certains fruits et légumes ou en supplémentation n’a eu aucun effet notable sur le risque de cancer de la prostate

         il n’existe pas ou peu de preuve de l’effet sur le risque,

§  de la consommation de produits laitiers augmente le risque de cancer de la prostate

§  de régimes alimentaires riches en calcium

§  d’une faible concentration plasmatique de vitamine E

§  d’une faible concentration plasmatique de sélénium

§  de la consommation de divers aliments comme les céréales (grains), fibres alimentaires, pommes de terre, fruits et légumes, viandes …ou encore matières grasses totales.

 

Les principales conclusions sont donc l’association forte entre le surpoids, l’obésité, une grande taille et le risque de cancer de la prostate. Ainsi qu’une preuve limitée du lien entre une alimentation riche en produits laitiers ou en calcium et ce même risque accru. Sur l’impact du surpoids et de l’obésité sur le risque, les chercheurs évoquent leur influence sur la composition hormonale de l’organisme, pouvant favoriser un environnement favorable au développement du cancer de la prostate.

 

Source: World Cancer Research Fund International November 2014 Diet, nutrition, physical activity and prostate cancer  

Plus d’études sur le Cancer de la Prostate

 

 

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr