PHTALATES: Ils font monter le stress oxydatif durant la grossesse – Environmental Health Perspectives

SHARE :

L’association de l’exposition aux phtalates durant la grossesse et de complications dont le risque de naissance prématurée, vient de trouver une explication avec cette étude. Les conclusions, présentées dans la revue Environmental Health Perspectives montrent en particulier l’action des phtalates sur les niveaux de stress oxydatifs, qui eux-mêmes expliquent les effets néfastes d’une exposition durant la grossesse, tant chez la mère que chez l’Enfant.

 

L’exposition aux phtalates, des composés chimiques utilisés pour fabriquer des matières plastiques, également omniprésents dans de nombreux conditionnements alimentaires, produits cosmétiques et médicaments, peut se faire par ingestion, inhalation ou voie cutanée. Le plus souvent, les phtalates sont métabolisés et excrétés rapidement, cependant l’omniprésence de ces substances fait qu’on ne peut échapper, même en cas de grossesse, à leur exposition.

 

Les chercheurs de  de l’Université du Michigan ont analysé des échantillons d’urine de 482 femmes enceintes, à 4 reprises durant leur grossesse. 9 métabolites de phtalates ont été mesurés afin de pouvoir évaluer les niveaux d’exposition ainsi que 2 marqueurs de l’oxydation et des dommages à l’ADN, connus sous les noms de 8-hydroxydésoxyguanosine (8-OhdG) et 8 hydroxydésoxyguanosine et 8-isoprostane. Les chercheurs identifient alors une très forte association entre les niveaux de phtalates et des niveaux accrus de biomarqueurs du stress oxydatif. Cette analyse confirme ainsi la relation entre l’exposition aux phtalates et les niveaux de stress oxydatif dans la grossesse.

 

De l’exposition aux phtalates, au stress oxydatif, à ses répercussions sur les résultats de la grossesse, il n’y a qu’un pas. A moitié franchi déjà puisque la même équipe, celle du Pr Kelly K. Ferguson, de l’Université du Michigan a récemment montré dans une autre analyse menée sur la même cohorte de femmes que ces biomarqueurs du stress oxydatif sont associés à un risque accru d’accouchement prématuré. Le stress oxydatif survient lorsqu’il y a déséquilibre entre les antioxydants et les radicaux libres, qu’ils combattent et ce déséquilibre a déjà été associé à un certain nombre de maladies, rappellent les auteurs. D’autres effets, tels que des anomalies de développement du fœtus et des complications chez la mère peuvent également être liées au stress oxydatif.

 

Source: Environmental Health Perspectives Nov, 2014 DOI:10.1289/ehp.1307996 Urinary Phthalate Metabolites and Biomarkers of Oxidative Stress in Pregnant Women: A Repeated Measures Analysis (Visuel © auremar – Fotolia.com)

Plus d’études sur les Phtalates

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr