OBÉSITÉ: L'acide chlorogénique du café pour dissoudre ses effets – Pharmaceutical Research

SHARE :

Ce composé chimique, l’acide chlorogénique, présent en forte concentration dans le café pourrait contribuer à prévenir les effets néfastes et les comorbidités de l’obésité, révèle cette étude de pharmacologues américains. Les résultats, obtenus sur l’animal, présentés dans la revue Pharmaceutical Research, le désignent comme un antioxydant puissant et un supplément prometteur, en complément d’un mode de vie sain bien sûr.

 

Outre le gain de poids, 2 effets secondaires majeurs de l’obésité sont la résistance accrue à l’insuline et l’accumulation de graisse dans le foie. Sans traitement, ces troubles peuvent conduire au diabète et à la maladie du foie. De précédentes études ont montré que la consommation de café peut réduire le risque de maladies chroniques comme le diabète de type 2 , les maladies cardiovasculaires et les maladies du foie comme la stéatose hépatique et la cholangite sclérosante primitive, une maladie auto-immune du foie, responsable de cirrhose, d’insuffisance hépatique et de cancer des voies biliaires.

 

Les chercheurs montrent ici que l’acide chlorogénique, présent également dans certains fruits et légumes (pommes, poires, tomates, pomme de terre, artichaut, carotte), mais en moindre concentration, réduit de façon significative la résistance à l’insuline et l’accumulation de graisse dans le foie de souris nourries, durant 15 semaines, avec un régime riche en graisses e une supplémentation en acide chlorogénique 2 fois par semaine.

Le composé permet de prévenir la prise de poids, de maintenir la glycémie et la concentration de graisse dans le foie.

 

Un antioxydant puissant qui réduit l’inflammation : L’étude montre que l’acide chlorogénique permet de contrôler l’inflammation chronique qui, avec une prise de poids excessive, déclenche ces maladies chroniques. Cependant dans cette étude, les souris ont reçu une dose d’acide chlorogénique bien plus élevée que ce qu’un être humain peut absorber avec sa consommation régulière de café.

Une supplémentation ne suffirait donc pas à limiter ces effets liés à la prise de poids, et ne pourrait venir qu’en complément d’un régime alimentaire équilibré et de la pratique de l’exercice, concluent les auteurs.

 

Source: Pharmaceutical Research September 2014 DOI: 10.1007/s11095-014-1526-9 Chlorogenic Acid Improves High Fat Diet-Induced Hepatic Steatosis and Insulin Resistance in Mice (Visuel© laszlolorik – Fotolia.com)

Plus d’études sur le Café

Lire aussi : CAFÉ: 3 tasses par jour réduisent de 37% le risque de diabète

CAFÉ vs INSUFFISANCE CARDIAQUE: 4 cafés par jour pour une prévention optimale

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Un commentaire pour l'article “OBÉSITÉ: L'acide chlorogénique du café pour dissoudre ses effets – Pharmaceutical Research”

  1. UrsusPolaris dit :

    Bonjour,
    En pleine phase d’hibernation, la perte se fait tout seul 😉

    Plus sérieusement, ci après une nouvelle étude :
    http://link.springer.com/article/10.1007%2Fs11095-014-1526-9
    Je vous laisse le soin de la décortiquer !

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr