INFECTION URINAIRE: L'urgenturie, un symptôme fréquent – NKUDIC

SHARE :

Des besoins fréquents ou intenses d’uriner, même si la miction se révèle peu importante, font partie des tout premiers symptômes de l’infection urinaire. Si normalement, les bactéries qui pénètrent dans les voies urinaires sont rapidement éliminées par l’organisme, parfois, ces bactéries surmontent nos défenses naturelles et causent une infection. Une envie soudaine trop fréquente d’uriner tout comme une sensation de brûlure doit donc inciter à aller consulter. Les hommes, comme les femmes. Le point avec les US National Kidney and Urologic Diseases Information Clearinghouse (NKUDIC).

 

La plupart des infections urinaires sont causées par des bactéries qui vivent dans l’intestin dont la bactérie E. coli. Les voies urinaires ont plusieurs systèmes de défense contre l’infection. Des  » clapets anti-retour  » au niveau de la jonction des uretères et de la vessie et le flux d’urine lui-même pour évacuer les microbes de l’organisme. De plus, chez les hommes, la prostate produit des composés qui ralentissent la croissance bactérienne. Et, chez les deux sexes, les défenses immunitaires empêchent également l’infection.

 

Les personnes de tous âges et des 2 sexes peuvent développer l’infection urinaireChez l’Homme, l’infection urinaire, hors sondage urinaire, doit être considérée et traitée comme une prostatite aiguë. Cependant son incidence est 4 fois plus élevée chez la Femme que chez l’Homme. En cause, un urètre plus court, ce qui facilite aux bactéries l’atteinte de la vessie. En outre, l’ouverture de l’urètre de la femme est à proximité du vagin et de l’anus, des zones à forte concentration bactérienne. Enfin, le risque d’infection urinaire est également accru en cas de diabète, de système immunitaire affaibli, d’anomalies urinaires qui bloquent l’écoulement de l’urine, ou de lésions nerveuses…

 

L’urgenturie, un signe classique d’infection urinaire : Définie comme une envie soudaine et irrésistible d’uriner difficile ou impossible de différer, comme un besoin anormal par sa brutalité et son intensité, l’urgenturie est la conséquence d’une augmentation de la pression vésicale due à une contraction du détrusor désinhibée en dehors d’une miction volontaire. L’urgenturie peut ainsi se traduire par une petite fuite de quelques gouttes d’urines avant la miction, à la vidange  partielle ou complète de la vessie. Parmi les facteurs qui déclenchent ces contractions, l’infection urinaire, d’ailleurs systématiquement recherchée en cas de survenue d’incontinence par impériosité. Un besoin fréquent et/ou intense d’uriner, tout comme la sensation de brûlure, une douleur dans le dos ou sur le côté en dessous des côtes ou encore une odeur particulière des urines peut être le signe d’une infection urinaire.

 

Incontinence ou bien infection urinaire, il faut consulter : Des questions portant sur les différents symptômes et l’analyse d’un échantillon d’urine permettront de diagnostiquer une éventuelle infection urinaire. D’autres examens peuvent être proposés en cas de récidive d’infection ou dans le cadre du diagnostic d’incontinence. De nombreux traitements existent, pour l’infection urinaire, comme pour l’incontinence. Dans les 2 cas, les choix de mode de vie peuvent aussi contribuer à réduire les fuites et autres symptômes. Enfin, des protections pour les hommes comme pour les femmes, spécifiquement adaptées aux flux urinaires, permettent de poursuivre une vie active et bien remplie, dans l’attente du traitement.

 

Source: National Kidney and Urologic Diseases Information Clearinghouse (NKUDIC) (Visuel© Jeanette Dietl – Fotolia.com)

Pour en savoir plus avec TENA Types, causes et traitement de l’incontinence

Recevoir un échantillon

 

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr