TABAGISME: Il affute aussi la voie de la douleur chronique – Human Brain Mapping

SHARE :

Fumer augmente le risque de douleur chronique et plus particulièrement de douleur dorsales révèle cette petite étude d’observation américaine. En cause, un effet médié par un circuit du cerveau impliqué dans les comportements addictifs. En bref, l’activité accrue de cette voie cérébrale pourrait favoriser la chronicité du mal de dos ou du moins, y être associée. Explications dans la revue Human Brain Mapping.

 

Cette étude menée à la Feinberg School of Medicine constate ainsi, mais sur seulement 111 participants –ayant achevé l’étude- qu’être fumeur est associé à un risque multiplié par 3 de souffrir de mal de dos.

La recherche a porté sur 3 groupes,

·         un 1er groupe de 160 participants, dont 68 ont achevé l’étude, souffrant de douleurs dorsales pouvant durer de 4 à 12 semaines, mais sans douleurs l’année précédente,

·         un 2d groupe de 32 personnes, dont 24 ont terminé l’étude, souffrant de douleurs chroniques au dos depuis plus de 5 ans,

·         un 3è groupe de 33 témoins sans mal de dos dont 19 ayant terminé l’étude.

Les chercheurs ont regardé l’association entre tabagisme et mal de dos à partir de questionnaires répétés portant sur leurs niveaux, fréquences, durées, de douleurs au dos et sur 4 scans du cerveau par IRM effectués au cours de l’année de suivi.

L’analyse montre que les fumeurs

·         sont 3 fois plus susceptibles de développer des maux de dos chroniques,

·         sont également plus susceptibles d’avoir une activité accrue dans les voies du cerveau impliquées dans la dépendance et reliant le noyau accumbens et le cortex préfrontal médian.

 

Une explication suggérée : Cette activité accrue pourrait augmenter le risque de développement de la douleur chronique, expliquent les auteurs, alors qu’ils constatent que, chez un petit nombre de participants ayant cessé de fumer, cette augmentation de l’activité est alors réduite.

Certes, l’étude ne prouve pas que l’activité ou l’usage de cette voie cérébrale est corrélée au développement d’une douleur chronique, mais suggère un lien probable. D’autant que de précédentes recherches ont suggéré que les voies cérébrales impliquées dans l’addiction sont également connectées aux voies impliquées dans le développement de la douleur chronique.

Le tabagisme pourrait donc bien être un facteur favorisant, tout comme d’autres substances addictives.

 

Source: Human Brain Mapping October 12 2014 DOI: 10.1002/hbm.22656 Smoking increases risk of pain chronification through shared corticostriatal circuitry (Visuel@© mark huls – Fotolia.com)

Plus d’études sur les Effets du Tabac

 

 

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr