ADOLESCENCE: Le sentiment de rejet, prédicteur majeur du risque de suicide – Journal of Child and Adolescent Psychopharmacology

SHARE :

Cette étude américaine menée auprès de 99 adolescents hospitalisés pour risque ou tentative de suicide met en évidence l’importance du rôle de la famille. Ce suivi d’adolescents à risque et l’étude de leur contexte familial et social confirme la très forte association entre l’absence ou le manque d’acceptation par la famille et le risque de suicide chez l’adolescent. A lire dans le Journal of Child and Adolescent Psychopharmacology.

 

Être rejeté ou mal accepté par sa famille ou ses pairs apparaît ici comme un facteur indépendant des autres facteurs de risque et  » dose-dépendant « , et son évaluation peut permettre, selon les chercheurs de l’Université Brown, de prédire le risque de TS et/ou d’automutilation. Ce sentiment peut avoir différentes origines, l’intimidation à l’enfance ou juste la perception d’une déception ou d’une désapprobation parentales ou le sentiment d’être mis à l’écart par ses pairs.

 

Shirley Yen, professeur agrégé de psychiatrie et de comportement humain à l’Université Brown et auteur principal de l’étude a suivi durant 6 mois, 99 adolescents, admis en établissement psychiatrique pour TS ou risque élevé sérieux de le faire, évalué leur perception de leur place dans la famille et leur entourage et pris en compte les données démographiques et psychiatriques. L’évaluation de la perception d’être accepté ou pas a été menée par entretien et questionnaire à l’admission et à la fin de l’étude. Après prise en compte des autres facteurs de risque, les auteurs constatent que,

·         le sentiment d’être mal accepté ou rejeté par la famille est un prédicteur extrêmement significatif d’une prochaine tentative de suicide, chez les garçons,

·         le sentiment d’être mal accepté ou rejeté par les pairs est un prédicteur de comportements d’automutilation, à la fois chez les filles et les garçons.

 

Source: Journal of Child and Adolescent Psychopharmacology September 29, 2014 DOI: 10.1089/cap.2013.0132 Perceived Family and Peer Invalidation as Predictors of Adolescent Suicidal Behaviors and Self-Mutilation

Plus d’études sur le thème du Suicide, ou évoquant l’Automutilation

Lire aussi : SUICIDE: Une toute nouvelle photographie des facteurs de risque

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr