CANCER de l'OVAIRE: 2 tasses de thé pour réduire de 30% son risque – American Journal of Clinical Nutrition

SHARE :

Thé et agrumes, ou thé au citron comportent des composés précieux pour réduire le risque de cancer de l’ovaire, 5ème cause de décès par cancer chez les femmes, révèle cette étude de l’Université d’East Anglia. Ses conclusions, obtenues sur près de 200.000 femmes, mettent à nouveau en avant un nouveau bénéfice des flavonols et flavanones, deux types de flavonoïdes alimentaires, ajoutant aux preuves des capacités anticancéreuses de certains groupes d’aliments ou nutriments.

 

La recherche a porté sur les habitudes alimentaires et en particulier les apports en principaux sous-types de flavonoïdes, de 171.940 femmes âgées de 25 à 55 ans, suivies durant 30 ans, par la cohorte Nurses’ Health Study.

L’analyse de ces données alimentaires montre que les participantes qui consommaient des aliments et boissons riches en flavonols (trouvés dans le thé, le vin rouge et certains fruits comme les pommes et raisins) et en flavanones (trouvés dans les agrumes et les jus de fruits) ont un risque réduit de développer un cancer épithélial de l’ovaire.

 

Un thé au citron ? Les auteurs remarquent que principales sources de ces composés comprennent le thé et les agrumes des jus de fruits, ce qui suggère que de simples réglages dans l’apport alimentaire pourraient avoir un impact sur ​​la réduction globale du risque de cancer de l’ovaire. Ainsi, la consommation de 2 tasses de thé noir par jour s’avère associée à une réduction de 31% du risque de cancer.  

 

L’alimentation en prévention des cancers : D’autres études ont déjà démontré qu’une alimentation saine et équilibrée, comportant, beaucoup de fruits et légumes participe à la prévention des cancers. Plus précisément, de nombreuses études scientifiques suggèrent déjà des associations positives entre la consommation de certains groupes d’aliments ou nutriments et un risque réduit de certains cancers. Si de nombreuses recherches restent nécessaires pour identifier les bonnes combinaisons pour les  » bons  » patients, parmi les aliments déjà reconnus pour leur intérêt dans la prévention de certains cancers, on peut citer: Le brocolis, la tomate, le raisin, le melon (amer), le céleri et l’artichaut, les noix, le soja dans certains cas, et le café pour le cancer du foie ou la récidive du cancer du sein.

 

Source: American Journal of Clinical Nutrition Nov. 1, 2014 doi: 10.3945/​ajcn.114.088708  Intake of dietary flavonoids and risk of epithelial ovarian cancer (Visuel© tashka2000 – Fotolia.com)

Lire aussi: CANCER: 10 principes de base pour réduire son risque

CANCER: Un composé du thé vert pour booster les anticancéreux

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr