HERPÈS SIMPLEX: Il augmente le risque de démence – Alzheimer's & Dementia

SHARE :

Ces 2 études successives présentées dans la revue Alzheimer’s & Dementia révèlent le lien entre  l’infection par le virus le de l’Herpès simplex et un risque accru de maladie d’Alzheimer. A partir de ces nouvelles données, les chercheurs de l’Université d’Umeå (Suède) suggèrent de nouvelles opportunités de traitement pour prévenir la maladie, chez les patients porteurs.

 

Hugo Lövheim, professeur agrégé de médecine communautaire, de réadaptation et gériatrie, à l’Université d’Umeå, auteur principal de l’étude, note que de précédentes études ont déjà suggéré l’association entre le virus Herpès simplex de type 1 et la maladie d’Alzheimer. On sait qu’une grande partie de la population est porteuse du virus sous forme latente et inapparente et qu’après primo-infection, le virus peut se réactiver sous forme d’ulcères buccaux typiques. Ainsi, 10 à 15 % des personnes infectées, les manifestations cliniques deviennent apparentes sur la muqueuse buccale et sur les lèvres.

 

L’hypothèse développée ici d’une relation entre le virus le de l’herpès et la maladie d’Alzheimer est basée sur le fait qu’en raison d’un système immunitaire déjà affaibli chez les personnes âgées, le virus pourrait se propager jusqu’au cerveau et contribuer à déclencher un processus menant au développement de la maladie d’Alzheimer.  

Les chercheurs confirment cette hypothèse par 2 larges études épidémiologiques :

·         une première étude, réalisée dans le cadre d‘un projet nommé sur le Projet Betula, portant sur le vieillissement, la mémoire et la démence. Dans cette analyse de données de 3.432 participants suivis durant plus de 11 années, les chercheurs montrent que la réactivation de l’infection à Herpès est associée à un risque double de maladie d’Alzheimer.

·         Dans une seconde étude menée auprès de 360 personnes atteintes d’Alzheimer, les chercheurs montrent également, à partir d’échantillons de sang prélevés bien avant le diagnostic de la maladie, le même risque multiplié par 2, lorsque la personne est porteuse du virus de l’Herpès.

 

Le point passionnant, souligne l’auteur, est qu’aujourd’hui l’  » Herpès  » peut être traité par antiviraux. Le traiter donc en amont chez les patients porteurs pourrait peut-être donc contribuer à réduire l’incidence d la maladie d’Alzheimer…

 

Sources: Alzheimer’s & Dementia

October 07, 2014 doi: org/10.1016/j.jalz.2014.07.157 Herpes simplex infection and the risk of Alzheimer’s disease—A nested case-control study

2014 Jul 17 doi:.org/10.1016/j.jalz.2014.04.522 Reactivated herpes simplex infection increases the risk of Alzheimer’s disease

(Visuel NIH)

Accéder aux dernières actualités sur la Mémoire, déclin cognitif, aux dernières actualités sur la Maladie d’Alzheimer

Accéder au Dossier sur la Maladie d’Alzheimer, pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr