CANCER du SANG: Des mutations à risque fréquentes dans les globules des personnes âgées – Nature Medicine

SHARE :

De nombreuses personnes âgées présentent, dans leurs globules sanguins, des mutations liées au risque de leucémie ou de lymphome, révèle cette analyse génomique de l’École de médecine de l’Université Washington menée sur des échantillons de sang de 3.000 patients âgés. Si ces travaux, présentés dans la revue Nature Medicine, ne peuvent affirmer si la présence de ces mutations entraîne un risque plus élevé de développer un cancer du sang, ils illustrent les changements liés à l’âge dans la transformation des cellules souches en cellules sanguines et d’une certaine manière tout de même l’association entre l’âge et le risque de cancer.

 

Précisément, au moins 2% des personnes de plus de 40 ans et 5% des plus de 70 ans présenteraient ces  mutations liées à la leucémie et au lymphome dans leurs cellules sanguines. Le Pr Li Ding, et ses collègues de l’Institut de génomique de l’Université de Washington expliquent que ces mutations dans les cellules de l’organisme s’accumulent de manière aléatoire dans le cadre du processus de vieillissement, et que la plupart sont inoffensives. Mais que pour certaines personnes, ces modifications génétiques dans les cellules sanguines peuvent impacter des gènes qui jouent un rôle dans l’amorçage de la leucémie et du lymphome. Même si ces personnes ne développent pas forcément ensuite le cancer du sang. Dans la réalité ainsi, l’incidence de la leucémie ou du lymphome est inférieure à 0,1% chez les personnes âgées.

 

L’incidence de ces mutations est frappante chez les plus de 70 ans, révèle l’analyse menée dans le cadre du projet Cancer Genome Atlas, un programme financé par l’Institut national du cancer et les NIH dont l’objectif est de répertorier les mutations génétiques impliquées dans plus de 20 types de cancers. Les patients participant à l’analyse avaient été diagnostiqués, entre 10 et 90 ans,  avec un cancer mais pas la leucémie, un lymphome ou une maladie du sang. Au moment de ce diagnostic, ils avaient fourni des échantillons de sang et de tumeur.

 

Des anomalies qui se répètent lors de la production des cellules sanguines : Les mutations identifiées dans cette analyse bien présentes dans le sang, mais pas dans les échantillons tumoraux seraient associés à des modifications lors de la spécialisation des cellules souches en cellules sanguines.

·         Sur 341 patients âgés de 40 à 49 ans, moins de 1% présente des mutations dans 19 gènes liés à la leucémie ou au lymphome.

·         Sur 475 patients âgés de 70 à 79 ans, c’est le cas de plus de 5%

·         Sur 132 patients âgés de 80 à 89 ans, c’est le cas de plus de 6%.  

9 des 19 gènes apparaissent mutés de manière répétée, ce qui contribue à expliquer l’augmentation, avec l’âge, du nombre de cellules du sang présentant ces mutations.

 

Les tests génétiques seraient prématurés : Cette expansion des cellules avec mutations n’est pas forcément synonyme de leucémie ou de lymphome mais peut être un précurseur de cancers du sang chez un sous-ensemble de patients. Ce qui reste encore à démontrer, précisent les auteurs. D’autant que leurs travaux sous-estiment probablement le pourcentage de personnes portant ces mutations génétiques, toutes les mutations associées  n’ayant pu être prises en compte.  » Il serait donc prématuré « , écrivent les chercheurs,  » de soumettre les patients à des tests génétiques pour prédire le risque de cancer du sang « .

Il faudra en effet des années et des dizaines de milliers de patients pour identifier précisément le risque de leucémie et de lymphome associé à ces mutations ou combinaisons de mutations.

 

Source: Nature Medicine Oct. 19. 2014 doi:10.1038/nm.3733 Age-related cancer mutations associated with clonal hematopoetic expansion

Plus sur le Cancer du sang, la Leucémie, le Lymphome

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Un commentaire pour l'article “CANCER du SANG: Des mutations à risque fréquentes dans les globules des personnes âgées – Nature Medicine”

  1. […] De nombreuses personnes âgées présentent, dans leurs globules sanguins, des mutations liées au risque de leucémie ou de lymphome, révèle cette analyse génomique de l’École de médecine de l’Université Washington menée sur des échantillons de sang de…  […]

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr