OBÉSITÉ: Combien d'exercice physique pour chaque boisson sucrée ? – l'American Journal of Public Health

SHARE :

Préciser la quantité d’exercice nécessaire pour brûler les calories apportées par chaque boisson sucrée consommée pourrait être une méthode très efficace pour réduire la consommation de ces boissons et donc lutter contre l’épidémie d’obésité. C’est la suggestion de cette étude de la John Hopkins Bloomberg School of Public Health, qui a testé la mesure dans un échantillon de points de vente de la région de Baltimore. Les résultats, présentés dans l’American Journal of Public Health apportent des pistes pour mieux exprimer le "danger" calorique.

 

On sait que les boissons gazeuses et sucrées apportent un nombre élevé de calories en raison de leur teneur en sucre, des calories souvent peu prises en compte dans les apports quotidiens mais qui représentent pourtant environ 15% de l’apport calorique chez les consommateurs réguliers. Ces boissons ont donc une part importante de responsabilité dans l’épidémie d’obésité.  

 

Avertir l’acheteur que sa boisson apporte les calories correspondant à 1 heure d’exercice physique par exemple peut l’encourager à des choix alimentaires plus sains, c’est-à-dire le décourager d’acheter la boisson. Le test, effectué dans la région de Baltimore montre en effet un vrai changement dans les habitudes d’achat des adolescents. L’étude s’est concentrée d’abord sur les habitudes d’achat de boissons sucrées chez les adolescents afro-américains âgés de 12 à 18 ans, puis a testé l’effet sur ​​les habitudes d’achat de différents types d’informations directes ou indirectes sur l’apport calorique, tels que le nombre de calories, le nombre correspondant de cuillères à café de sucre, la distance à parcourir en marchant ou en courant pour brûler le nombre correspondant de calories. Ces informations étaient affichées sur un panneau de couleur vive à côté du rayon boissons avec un libellé du type : Saviez-vous qu’éliminer une canette de soda équivaut à 50 minutes de jogging ?

Un échantillon aléatoire de 35 achats en magasin effectués par un adolescent a été évalué, chaque semaine. Des entretiens ont également été menés avec ces adolescents. Au total, sur l’ensemble du suivi, des informations ont été recueillies sur 4.516 achats comportant 3.098 boissons de tous types.

 

L’affichage de ce type d’informations modifie le comportement d’achat, avec une réduction

·         de 11% du nombre de boissons sucrées achetées,

·         des volumes des boissons sucrées achetées (baisse des grands volumes de 55% à 37%),

·         de la teneur en calories des boissons achetées (de 207 à 184 kcal pour 1 canette).

Ces comportements plus attentifs à l’apport calorique se poursuivent même dans la période post-intervention, après avoir enlevé les affichages.

Enfin, plus d’un tiers des adolescents déclarent avoir vu l’information et parmi ces adolescents, 95% l’ont comprise et 40% déclarent avoir modifié leur comportement d’achat en conséquence.

 

Certes ce type de mesure reste très difficile à mettre en place en grande distribution en raison des pressions logiques des fabricants et des intérêts mêmes des distributeurs. Cependant, l’étude livre des pistes intéressantes à explorer sur la façon d’illustrer l’apport calorique des différents produits alimentaires, en particulier dans les campagnes de prévention en Santé publique ( ?), pour mieux lutter contre l’obésité.

 

Source: American Journal of Public Health October 16 2014 doi:10.2105/AJPH.2014.302150 Reducing Sugar-Sweetened Beverage Consumption by Providing Caloric Information: How Black Adolescents Alter Their Purchases and Whether the Effects Persist (Visuel © Elenathewise – Fotolia.com)

Lire aussi sur les Boissons sucrées

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr