PLAIES en ONCOLOGIE: Un test simple pour prédire leurs complications – Musculoskeletal Tumor Society

SHARE :

 Il s’agit précisément ici des complications pouvant intervenir après radiothérapie puis chirurgie, lors de la cicatrisation de la plaie après intervention sur un sarcome des tissus mous. Eté équipe de la Loyola University montre qu’un test simple pourrait permettre de détecter les patients à risque élevé de développer ces complications de cicatrisation. Présenté lors de la réunion annuelle de la Musculoskeletal Tumor Society, ce principe de test

Les sarcomes des tissus mous sont des cancers qui prennent naissance dans les tissus mous, comme les muscles, la graisse, les vaisseaux sanguins, les nerfs et les tendons. La radiothérapie est la première phase du traitement. En effet, les résultats sont meilleurs, et avec moins de rayonnement, lorsque la radiothérapie précède la chirurgie. Mais l’administration de rayonnement avant la chirurgie augmente le risque de complications de la cicatrisation. Ainsi, 35% des patients qui subissent une chirurgie pour sarcome des tissus mous vont éprouver des complications de la cicatrisation, liées au rayonnement reçu avant la chirurgie.

 

Cette étude menée auprès de 10 patients atteints de sarcomes des tissus mous, montre que,

·         un test simple d' » oxymétrie transcutanée  » peut détecter les patients à risque élevé de complications de la cicatrisation. Effectuer ce test pourrait permettre aux chirurgiens de prévenir ou limiter, par des mesures supplémentaires ce risque de complications.

·         Les patients présentant des niveaux d’oxygène transcutané inférieurs avant l’intervention (<25 mm Hg) montrent un risque supérieur de complications des plaies.

 

L’oxymétrie transcutanée est une technique non invasive qui mesure le niveau d’oxygène des tissus situés sous la peau. Des capteurs adhésifs, capables de détecter l’oxygène, sont placés sur la peau. Le test n’entraine aucun effet secondaire ou inconfort pour le patient.

Certes, c’est une l’étude de petite taille, dont les résultats doivent être confirmés, mais qui fournit une piste prometteuse de détection du risque de complications des plaies. Des précautions supplémentaires pourraient alors être prises pour prévenir ces complications, comme une l’augmentation du délai entre radiothérapie et chirurgie, le recours à la greffe de tissus ou à la TPN.

 

Source: Loyola Health Simple test may predict surgical wound healing complications (Visuels Perimed)

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Un commentaire pour l'article “PLAIES en ONCOLOGIE: Un test simple pour prédire leurs complications – Musculoskeletal Tumor Society”

  1. […] Il s’agit précisément ici des complications pouvant intervenir après radiothérapie puis chirurgie, lors de la cicatrisation de la plaie après intervention sur un sarcome des tissus mous.  […]

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr