CELLULES SOUCHES: Rien que pour vos yeux – The Lancet

SHARE :

Piste de plus en plus prometteuse pour améliorer la vision, la greffe de cellules rétiniennes dérivées de cellules souches embryonnaires humaines, marque une nouvelle étape. La recherche, publiée dans le Lancet révèle en effet une amélioration globale de la vision chez des patients atteints de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et de maladie Stargardt et, sans effets indésirables irréversibles.

 

Déjà en test pour traiter la DMLA, les cellules souches sont à l’épreuve en médecine régénérative dans de nombreuses pathologies et de nombreux organes. Mais, dans la restauration de la vision, la recherche n‘en est plus à ses débuts.

 

Pour preuve, cette nouvelle recherche menée auprès de 9 patients atteints également de DMLA, des femmes âgées en moyenne de 77 ans et 9 patients atteints de dystrophie maculaire de Stargardt, une maladie rare liée à une altération progressive de la région centrale de la rétine ou macula. La recherche s’est déroulée en 2 phases, la première pour valider l’innocuité à long terme, la seconde pour évaluer l’efficacité – et la dose optimale- de la transplantation de cellules de l’épithélium pigmentaire de la rétine dérivées de cellules souches embryonnaires humaines.

En pratique, les chercheurs de l’Université de Californie, de caroline du Sud, de l’Université Thomas Jefferson, de Miami et de la Harvard Medical School ont greffé à ces patients des cellules rétiniennes dérivées de cellules souches embryonnaires humaines dans l’espace situé derrière la rétine de l’œil le plus atteint par la perte de vision. 3 doses différentes ont été testées: 50.000, 100.000 ou 150.000 cellules. Chaque dose a été administrée à 3 participants atteints de DMLA et 3 participants atteints de maladie de Stargardt. Tous les participants ont reçu des immunosuppresseurs une semaine avant la transplantation et 12 semaines après, afin de réduire le risque de rejet.

 

Des résultats très prometteurs : 12 mois après la greffe, la vision de l’œil traité, évaluée simplement par test de Snellen, s’avère nettement améliorée : Précisément,

Pour le groupe DMLA,

• 3 participants pouvaient voir au moins 15 autres lettres (test de Snellen) de l’œil traité, un participant 13 autres lettres,

• 3 participants pouvaient voir au moins 10 autres lettres ou leur vision est restée stable.

Pour le groupe  » Stargardt « , toujours à 12 mois,

• 3 participants pouvaient voir au moins 15 autres lettres

• 3 participants pouvaient voir au moins 10 autres lettres ou leur vision est restée stable.

• 1 participant a vu sa vision dégradée.  

 

La dose la plus élevée, soit 150.000 cellules apporte les meilleurs résultats dans le groupe DMLA, la dose plus faible dans le groupe Stargardt. Les participants déclarent également, en moyenne, une meilleure qualité de vie.

 

Certes, la greffe entraine des effets secondaires, mais réversibles, et sur ​​la période de suivi, de 22 mois en moyenne, aucun signe de rejet de greffe ou de complications majeures n’est constaté chez les patients.  

D’autres tests doivent encore préciser le protocole de manière à optimiser l’amélioration de la vision.  

Cependant ces résultats suggèrent que les cellules rétiniennes dérivées de cellules souches embryonnaires humaines sont prometteuses, en particulier, précisent les chercheurs, au début de la maladie.

 

N.B. La recherche a été cofinancée par Advanced Cell Technology, une société de biotechnologie spécialisée dans les thérapies cellulaires.

 

Source: The Lancet October 15 2014 doi.org/10.1016/S0140-6736(14)61376-3 Human embryonic stem cell-derived retinal pigment epithelium in patients with age-related macular degeneration and Stargardt’s macular dystrophy: follow-up of two open-label phase 1/2 studies (PDF, 2Mb)

Lire aussi:

CELLULES SOUCHES: Un grand espoir dans les maladies oculaires

DMLA: Première greffe de cellules souches pour réparer la rétine

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Un commentaire pour l'article “CELLULES SOUCHES: Rien que pour vos yeux – The Lancet”

  1. […] Piste de plus en plus prometteuse pour améliorer la vision, la greffe de cellules rétiniennes dérivées de cellules souches embryonnaires humaines, marque une nouvelle étape.  […]

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr