ARYTHMIE cardiaque: L'inefficacité des suppléments en omega 3 – Journal of The American College of Cardiology

SHARE :

Peu d’effet des suppléments d’huile de poisson sur ​​un rythme cardiaque irrégulier, concluent ces chercheurs de Montréal, qui réfutent ainsi les bénéfices des acides gras omega-3 contre la fibrillation auriculaire. Leurs conclusions, présentées dans le Journal de l’American College of Cardiology montrent l’inefficacité de ces suppléments à réduire l’inflammation ou les marqueurs de stress oxydatif, ce qui peut expliquer leur absence d’effet sur un rythme cardiaque irrégulier.

 

La fibrillation auriculaire (FA) est une irrégularité du rythme cardiaque qui peut ainsi dépasser les 150 battements par minute. Cette forme d’arythmie cardiaque et un facteur de risque majeur d’accidents vasculaires cérébraux, potentiellement mortels ou entraînant une invalidité.  La FA multiple par 5 le risque d’AVC et est responsable de 20% de tous les accidents vasculaires cérébraux causés par des caillots sanguins. Le risque de développer une FA augmente avec l’âge et d’autres facteurs de risque tels que l’obésité, le diabète, l’hypertension artérielle et la maladie cardiaque sous-jacente, telle que l’insuffisance cardiaque et les problèmes valvulaires cardiaques.

 

Ici, il s’agit d’une analyse des données de 337 patients, atteints de FA et participant à l’essai AFFORD dirigée par l’Institut de Cardiologie de Montréal. Ces patients ont été assignés au hasard à prendre 4 grammes d’huile de poisson par jour ou un placebo, pendant 16 mois.

Leur suivi montre que,

·         64,1% des patients ayant reçu l’huile de poisson ont connu une récidive de la FA vs 63,2% des participants sous placebo.

·         les suppléments d’huile de poisson n’ont pas permis de réduire l’inflammation ou les marqueurs de stress oxydatif.

 

Préférer le régime méditerranéen : L’auteur principal, le Dr Anil Nigam, cardiologue à l’Institut de Cardiologie de Montréal et professeur agrégé de médecine à l’Université de Montréal conclut ainsi :  » L’huile de poisson ne joue aucun rôle dans le contrôle du rythme cardiaque et la réduction de la FA « . Il recommande plus largement un régime alimentaire de type méditerranéen pour prévenir la maladie cardiaque et réduire la pression artérielle. Si ce régime est riche en acides gras oméga-3, il comprend aussi des fruits et légumes frais, des légumineuses, de l’huile d’olive, et limite la consommation de viande rouge, d’acides gras trans et de graisses saturées.

 

Source: J Am Coll Cardiol. 7 oct. 2014

doi:10.1016/j.jacc.2014.07.956 Fish Oil for the Reduction of Atrial Fibrillation Recurrence, Inflammation, and Oxidative Stress

doi:10.1016/j.jacc.2014.07.955n-3 Polyunsaturated Fatty Acids for Atrial Fibrillation RecurrenceIs the Horse Already Out of the Barn?

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr