POLLUTION: La proximité de l'axe routier fait le risque de décès – Circulation

SHARE :

Arythmie et insuffisance cardiaques, embolie artérielle pulmonaire sont les risques déjà révélés d’une exposition chronique à la pollution automobile. Cette nouvelle étude, présentée dans la revue Circulation de l’American Heart Association (AHA) confirme, tout simplement, l’augmentation du risque de décès cardiaque, chez les femmes qui vivent à proximité d’un axe routier fréquenté. Au même titre et au même niveau que le tabagisme, entre autres facteurs.

L’étude est la première à examiner l’impact de la proximité de la circulation routière, un marqueur du niveau de pollution, et le risque cardiaque.

Elle porte sur les données de 107.130 femmes, âgées en moyenne de 60 ans, participant à la Nurses’ Health Study, dont la distance du domicile aux axes routiers et en prenant en compte les facteurs de confusion possibles comme l’âge, la race, le tabagisme, l’activité physique et le régime alimentaire:

l’analyse menée sur les 523 cas de mort subite d’origine cardiaque montre que,

·         habiter dans un rayon de 50 mètres d’un grand axe routier augmente le risque de mort subite d’origine cardiaque de 38% vs habiter à une distance d’au moins 500 mètres,

·         100 mètres de moins du domicile à la route entrainent une augmentation de 6% du risque de décès cardiaque.

·         Parmi les 1.159 participants décédés de maladie coronarienne, habiter dans un rayon de 50 mètres d’un grand axe routier augmente le risque de mort subite d’origine cardiaque de 24%.

 

Ce constat est donc sans appel : Vivre près d’un grand axe routier est associé à un risque accru de mort subite d’origine cardiaque chez les femmes, et cette exposition  » environnementale  » peut accroître le risque de maladie cardiaque tout autant que le tabagisme, une mauvaise alimentation ou encore l’obésité. Le Dr Jaime E. Hart, professeur de médecine au Brigham and Women Hospital (Harvard Medical School) et auteur principal de l’étude, appelle les professionnels de santé à reconnaître cette exposition souvent sous-estimée, au même titre que les autres facteurs de risque reconnus de maladie coronarienne et de décès cardiaque.

 

Les facteurs de mode de vie peuvent compenser cette augmentation du risque cardiaque : Le maintien d’un poids santé, une pratique régulière de l’activité physique, la consommation d’aliments nutritifs variés, l’absence de tabagisme mais aussi la gestion du stress, peuvent contribuer à réduire globalement le risque cardiaque.

 

Source: Circulation October 13, 2014, doi: 10.1161/CIRCULATIONAHA.114.011489 Roadway Proximity and Risk of Sudden Cardiac Death in Women  (Visuel© Ronald Hudson – Fotolia.com)

Plus d’études sur la Pollution

Lire aussi : POLLUTION: Elle secoue le cœur par les voies non-thrombotiques

POLLUTION: Jusqu’à 52% d’hospitalisations en plus pour insuffisance cardiaque

POLLUTION et DIABÈTE: Plus proche est la route, plus élevée est l’insulinorésistance

AVC, CRISE CARDIAQUE: Et si la pollution durcissait nos artères?

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr