STRESS: Son impact cardiaque est différent chez les hommes et chez les femmes – JACC

SHARE :

Cette étude qui a examiné les effets du stress mental chez les hommes et les femmes met en évidence des réactions cardiovasculaires et psychologiques très différentes, ici chez des hommes et des femmes déjà été traités pour troubles cardiovasculaires. Ces nouvelles données présentées dans le Journal de l’American College of Cardiology appellent ainsi les cliniciens à prendre en compte ces différences lors de l’évaluation et du traitement de ces patients.

 

C’est l’analyse de données de 56 femmes et 254 hommes diagnostiqués avec une maladie cardiaque et participant à une étude plus large, l’étude REMIT -qui évalue l’efficacité d’un médicament sur le risque cardiaque induit par le stress mental.

Ces participants ont dû effectuer 3 tâches mentalement stressantes, résoudre un problème arithmétique, reproduire un schéma à partir d’un miroir et subir un test de personnalité. Puis en fin, un exercice sur ​​tapis roulant. Durant les tâches stressantes et durant les périodes de repos entre les tests, les chercheurs évalué les changements cardiaques par échocardiographie, analysé des échantillons de sang et mesuré la pression artérielle et la fréquence cardiaque.

 

Les effets du stress mental :

·         Chez les hommes, le stress mental induit plus de changements dans la pression sanguine et dans le rythme cardiaque.

·         Chez les femmes, il favorise:

         l’ischémie myocardique par une diminution du flux sanguin vers le cœur,

         l’augmentation de l’agrégation plaquettaire (début de la formation de caillots de sang).

Les femmes enfin, plus que les hommes,  » subissent  » une plus grande augmentation de leurs émotions négatives (et une diminution plus importante de leurs émotions positives).

Le stress mental affecte la santé cardiovasculaire des hommes et les femmes différemment, conclut l’auteur principal, le Dr Zainab Samad, professeur de médecine à la Duke (Caroline du Nord). Il pointe ainsi l’insuffisance des outils disponibles d’évaluation du risque cardiaque, qui ne prennent pas en compte ces différences de réponses chez les deux sexes, et en particulier chez les femmes.

 

Source: J Am Coll Cardiol. 2014;64(16):1669-1678 (In Press) Sex Differences in Platelet Reactivity and Cardiovascular and Psychological Response to Mental Stress in Patients With Stable Ischemic Heart Disease: Insights From the REMIT Study et via Eurekalert (AAAS) Impact of mental stress on heart varies between men, women

Plus d’études sur le Stress

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr