MÉMOIRE: Ils la manipulent avec la lumière – Neuron

SHARE :

Des mécanismes de la mémoire épisodique mieux décryptés, par cette équipe californienne, à partir d’une technique d’optogénétique mise au point à Stanford. Leurs travaux présentés dans la revue Neuron montrent que la récupération des souvenirs implique une activité coordonnée entre le cortex cérébral et l’hippocampe qui permet au sujet de  » re-découvrir l’événement « .

 

Ce n’est pas la première tentative par optogénétique pour manipuler la mémoire, des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology étaient déjà parvenus à modifier des traces mnésiques dans le cerveau de souris. D‘autres scientifiques, avec différentes techniques, ont cherché à implanter des souvenirs factices et même à créer de nouveaux souvenirs toujours dans le cerveau de souris. Cette nouvelle performance scientifique, de l’Université de Californie Davis utilise à son tour la lumière pour effacer des souvenirs spécifiques chez la souris. Elle éclaire enfin la façon dont les différentes parties du cerveau travaillent ensemble pour récupérer la mémoire épisodique.

 

Le Dr Brian Wiltgen et ses collègues de l’UC Davis expliquent qu’au cours de la récupération de la mémoire, les cellules de l’hippocampe se connectent à des cellules du cortex cérébral. Ils le démontrent à l’aide d’une technique optogénétique, sur des souris génétiquement modifiées pour que leurs cellules nerveuses une fois activées expriment une protéine qui permet aux chercheurs de les désactiver par la lumière. Les chercheurs peuvent ainsi suivre exactement les cellules nerveuses activées par l’apprentissage puis et la récupération de la mémoire, dans le cortex et l’hippocampe et ensuite les  » éteindre  » par la lumière via un câble de fibre optique.

Les chercheurs ont préalablement formé les souris en les plaçant dans une cage où elles recevaient un léger choc électrique afin de les conditionner à une réaction de peur.

1.     Ils marquent les cellules impliquées dans l’apprentissage et réactivées pendant le rappel de mémoire,

2.     ils parviennent à éteindre les cellules nerveuses spécifiques dans l’hippocampe,

3.     et montrent enfin que les souris se sont affranchies de leurs souvenirs désagréables.

L’équipe montre le rôle combiné du cortex et de l’hippocampe dans la constitution et le rappel de la mémoire épisodique, et explique pourquoi lorsque l’hippocampe est endommagé, les patients peuvent perdre des années de souvenirs.

 

Source: Neuron Oct. 2014 DOI: http://dx.doi.org/10.1016/j.neuron.2014.09.037 Cortical Representations Are Reinstated by the Hippocampus during Memory Retrieval (Visuel @Kazumasa Tanaka and Brian Wiltgen / UC Davis)

Plus d’études sur la Mémoire

Lire aussi :

MÉMOIRE: Un laser pour brûler les mauvais souvenirs

MÉMOIRE: Quelques séances de stimulation magnétique pour la booster

MÉMOIRE: Ils créent puis effacent des souvenirs de peur

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Un commentaire pour l'article “MÉMOIRE: Ils la manipulent avec la lumière – Neuron”

  1. […] Des mécanismes de la mémoire épisodique mieux décryptés, par cette équipe californienne, à partir d’une technique d’optogénétique mise au point à Stanford.  […]

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr