CANCER du SEIN: En octobre, les CHU se mettent au rose – Réseau CHU

SHARE :

Grande cause soutenue par les CHU, la lutte contre le cancer du sein est un axe majeur de leur mission de prévention. Pour convaincre les femmes de l’importance du dépistage précoce, ils mobilisent leurs équipes durant le mois d’octobre. Leurs campagnes misent sur la convivialité pour faire passer le message et toucher le plus grand nombre. Leur ambition : que le taux de dépistage dépasse les 70% – seuil à partir duquel la mortalité du cancer du sein pourra enfin diminuer ! En avant-première à…

 

A Lille, les professionnels du service d’Imagerie de la Femme, Aire Cancers et la Maison des Usagers du CHRU, sont sur le pont pour la 4ème édition de  » la Jeanne  » le 9 octobre, marche symbolique sur le campus hospitalier. Les participants sont invités à venir avec un vêtement rose ou déguisé (le meilleur déguisement remporte un cadeau ! Ce rassemblement est organisé avec le soutien des mutuelles hospitalières MNH, SMH et MACSF et en partenariat avec le Centre Oscar Lambret. Les lilloises sont aussi conviées aux portes ouvertes en mammographie, au café rencontre et  à une vaste collecte de soutiens-gorge.

 

Au CHU de Limoges, le Pr Nicole Tubiana-Mathieu, responsable du service d’oncologie présentera lors d’une conférence grand public sur le thème  » manger, courir, les thérapies d’accompagnement en cancérologie « , un film sur le protocole de recherche conduit autour de la pratique de l’activité physique pour les femmes ayant un cancer du sein. Une vidéo qui sera ensuite diffusée sur la chaîne Youtube du CHU. Octobre Rose sera aussi marqué à Limoges par l’inauguration officielle par le CHU, La Ligue contre le cancer et Sanofi, d’un Espace Rencontre Information (ERI) situé au sein du Centre régional du cancer.

 

Les Hospices Civils de Lyon s’engagent pour Octobre rose mixant campagne d’information, actions culturelles et attentions spéciales : concert "tango" par l’Orchestre des HCL sur l’Hôpital de la Croix Rousse, distribution de roses à toutes les femmes à l’Hôpital Femme Mère Enfant, exposition sur les quatre sites du CHU des toiles du projet vénus V- initiative de l’association d’Europa Donna dans l’esprit "l’art au service de la santé" avec prises de vue de femmes à demi-nues de tous âges et de toutes origines, patientes, ou militantes -, conférences pour les professionnels de santé. Ces événements sont réalisés en lien avec l’Espace de rencontres information et avec le soutien de la structure du dépistage organisé Adémas 69.

 

A Marseille, l’AP-HM insiste auprès de son personnel et du grand public "plus un cancer est détecté tôt, mieux il se soigne".  En appui, médecins et soignants vont intervenir lors de conférences, expositions dont   » les fanions roses – ruban de l’espoir « , stands d’information, consultations sans rendez-vous organisées par le Gynépôle (Hôpital Nord et Hôpital de la Conception), atelier sur la technique d’autopalpation, réunions organisées par les Espaces de rencontres et d’information sur le thème  » Prendre soin de son image « . Interventions d’associations. L’AP-HM a souhaité également  » soigner  » son personnel féminin : technique d’autopalpation, accès à l’imagerie, consultations sans rendez-vous…

 

La maternité du CHRU de Nancy mène une action commune avec l’Institut de cancérologie de Lorraine auprès des membres du Réseau Santé Précarité. Ce réseau compose d’élus, de responsables d’associations et de responsables de structures psycho sociales va suivre une conférence pratique animée par des médecins, des infirmières d’annonce, des assistantes sociales sur le parcours de soins des femmes atteintes par un cancer du sein dans les deux établissements. Objectif : leur transmettre les ressources pour informer efficacement les femmes en situation précaire qu’ils ont pour mission d’accompagner.

 

A Nice, une nouvelle campagne Aprémas, centre de coordination du dépistage du cancer du sein, à destination des personnels, se tiendra dans les quatre selfs du CHU. Elle a pour objectif de mobiliser les femmes et leur entourage par l’information et le dialogue. "Anticiper, prévenir, sensibiliser", des membres d’Aprémas et des étudiants infirmiers de 3e année répondront aux questions.

 

Avec le soutien de nombreuses associations, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris informera le grand public par le biais de stands rencontres tenus dans 8 hôpitaux et d’une série de conférences :   » Cancer du sein et chirurgie ambulatoire  » par le Dr Charlotte Ngo,  » Les techniques innovantes pour le diagnostic et le bilan du cancer du sein  » par le Dr Foucauld Chamming’s,  » Innovations et controverses dans la chirurgie du sein « , Dr Edwige Bourstyn,  » Retentissement psychologiques du cancer du sein « , par Natacha Espié,  » L’après cancer du sein  » avec le témoignage de patients et la participation des acteurs de soins de support, professionnels médicaux, assistantes sociales,  » Le cancer du sein chez la personne âgée « , Dr Danièle Avenin,  » Le diagnostic du cancer du sein en 1 jour « , le Dr Sonia Zilberman,  » La reconstruction mammaire en 2014 « , Dr Mickaël Atlan,  » Cancer et grossesse « , Dr Lise Silleret.

L’insitution diffusera également des dépliants d’information réalisés en partenariat avec l’INCa, dans le respect des recommandations du Plan cancer 2014-2019. L’AP-HP proposera également un dépistage notamment par diagnostic accéléré dans une dizaine de ses hôpitaux ; un effort particulier sera conduit envers les patientes à haut risque de cancer du sein, en appui avec le réseau Sein à risque AP-HP.

Liste des établissements où il sera possible d’effectuer un dépistage : Antoine-Béclère, Bicêtre, européen Georges-Pompidou, Henri-Mondor, Jean-Verdier, Saint-Louis, Pitié-Salpêtrière et Tenon.

 

A Montpellier, le CHRU soutient la lutte contre le cancer du sein et lance une nouvelle collecte de  » soutifs « , dans les halls des hôpitaux Lapeyronie et Arnaud de Villeneuve. Un stand d’information sera tenu par l’Espace Rencontre Information le 20 octobre de 14h à 16h dans le hall de l’hôpital Arnaud de Villeneuve.

 

Spectacles à Poitiers avec une pièce de théâtre  » La traversée imprévue  » jouée en présence d’Estelle Lagarde et la projection du film  » Les amants silencieux – SHARE  » qui sera suivi d’une table ronde sur la place des proches. Détente avec les ateliers soin du visage et maquillage animés par Solenne Aubert, socio-esthéticienne et avec un voyage olfactif autour des huiles essentielles de la féminité avec Alexia Blondel, spécialiste. Espoir avec le lâcher de 1 000 ballons.  Et surprise un repas  » ROSE  » dans les restaurants du CHU.

 

Le CHU de Saint-Etienne, avec d’autres établissements de santé stéphanois*, s’est associé à la Ligue contre le cancer – comité de la Loire pour l’organisation d’un forum,  » Le Cancer au féminin « , qui se tient mercredi 1er octobre à la Cité du Design, à Saint-Etienne. Ce forum ouvert à tous propose un programme de 9 conférences abordant des sujets variés tels que la génétique, la chirurgie ambulatoire, l’activité physique, la prise en charge de la douleur ou l’éducation thérapeutique. Outre les intervenants mobilisés, les équipes du CHUsont également présentes sur l’un des espaces d’animation proposés en parallèle des conférences autour de thèmes tels que le bien-être, la nutrition, le dépistage ou la réinsertion sociale et professionnelle.

*La Mutualité française Loire SSAM, l’Institut de Cancérologie Lucien Neuwirth, le Centre Hygée, l’Hôpital Privé de la Loire « 

 

A Tours, 100 portraits avec 100 Rubans Roses. Hommes, femmes et enfants se mettent en scène torses nus avec LE ruban rose. L’enjeu : sensibiliser les publics au fait que tous, nous sommes concernés, directement ou indirectement par le cancer du sein. Les diptyques de Rodolphe Massonnat seront exposés dans le hall de B1A sur le site de l’hôpital Bretonneau durant tout le mois d’octobre.

 

Prise en charge sur mesure en CHU

Dans les CHU, les femmes bénéficient de l’accès aux dernières innovations et de l’ensemble de l’offre de soins, quelque soient leurs ressources ou leur lieu de résidence. Elles sont soignées non seulement pour leur cancer mais aussi pour l’ensemble des pathologies associées et leurs effets secondaires.

 

Dépistage : les recommandations nationales

Première cause de décès par cancer chez les femmes, le cancer du sein touche chaque année 50 000 femmes et cause 12.000 décès. Et au cours de sa vie, 1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein. Malgré les progrès réalisés dans les traitements, le dépistage constitue l’un des moyens les plus efficaces de lutter contre ce cancer. Détecté à un stade précoce, le cancer peut être guéri dans plus de 90% des cas. Il sera aussi soigné par des traitements moins agressifs, moins mutilants ou entraînant moins de séquelles.

Pourtant une femme sur 3 ne se fait pas dépister de manière régulière. Or il est recommandé de réaliser une mammographie tous les 2 ans, à partir de 50 ans.

 

Source: Communiqué Réseau CHU

Pour en savoir plus sur le Cancer du sein

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr