Adolescence et OBÉSITÉ: 1 repas par semaine en famille préserve déjà du surpoids – Journal of Pediatrics

SHARE :

On ne rappellera jamais assez l’importance des repas pris à table et en famille, plus équilibrés et variés, contre le risque d’obésité. Cette étude américaine, publiée dans le Journal of Pediatrics, montre que le maintien de cette bonne habitude à l’adolescence apporte un effet protecteur contre le surpoids et l’obésité à l’âge adulte.

 

Les repas pris en famille ont tendance à inclure des fruits, des légumes, plus de calcium et de grains entiers, que ceux pris sur le pouce, à l’extérieur ou devant la télévision. De nombreuses études ont déjà montré leur contribution au maintien du poids. Ici les chercheurs des Universités du Minnesota et de Columbia montrent à partir des données d’une étude longitudinale (Eating and Activity among Teens),  sur 10 ans portant sur 2.287 jeunes participants, que parvenir à garder ce moment familial avec des enfants adolescents permet de réduire considérablement leur risque d’obésité, plus tard dans la vie. Les chercheurs ont pris en compte l’apport alimentaire, l’activité physique, les comportements de contrôle du poids chez ces adolescents et les habitudes alimentaires de la famille. L’analyse constate, à l’issue du suivi de 10 ans que,

·         51% des adolescents étaient en surpoids et 22% étaient obèses.

·         Parmi les adolescents ne prenant jamais leurs repas en famille, 60% sont surpoids et 29% obèses, globalement, la fréquence des repas en famille à l’adolescence, même à partir d’1 ou 2 repas en famille par semaine est significativement associée à la réduction du risque de surpoids ou d’obésité,

·         cet effet protecteur est vérifié quelle que soit l’ethnie.

 

L’effet protecteur n’est pas uniquement lié à la variété et l’équilibre des apports alimentaires : Les auteurs citent les liens affectifs qui se consolident durant ces repas partagés et vont apporter un équilibre psychologique –associé  » également à un meilleur contrôle du poids- ainsi que l’exemple des comportements alimentaires des parents.

 

On retiendra que même 1 ou 2 repas pris en famille par semaine peuvent protéger un ado du risque de surpoids et d’obésité, une confirmation pour les parents, mais aussi pour les professionnels de santé qui travaillent avec les adolescents.

 

Source: Journal of Pediatrics (In press) via Eurekalert (AAAS) A family meal a day may keep obesity away

Accéder à notre dossier Obésité de l’enfant (1/6) (Santé log Petite Enfance-)- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

 

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr