ACNÉ: Le resvératrol, la clé d'une nouvelle thérapie? – Dermatology and Therapy

SHARE :

Il s’agit d’un nouveau bénéfice possible du resvératrol, cet antioxydant présent dans les raisins et dans le vin, et cette fois dans le traitement de l’acné. Ces chercheurs de l’Université de Californie Los Angeles montrent comment le composé travaille à inhiber la croissance des bactéries responsables de l’acné et comment combiné au peroxyde de benzoyle, il booste la capacité du médicament. De nouveaux traitements en perspectives, selon ces conclusions présentées dans la revue Dermatology and Therapy.

 

Le resvératrol ne compte plus ses bénéfices documentés pour la santé, des bénéfices associés à ses capacités antioxydantes et anti-inflammatoires. Globalement, cet antioxydant empêche la formation de radicaux libres, qui provoquent des dommages cellulaires et tissulaires. Le peroxyde de benzoyle est lui-même un oxydant qui fonctionne en créant des radicaux libres qui tuent les bactéries de l’acné.

On pouvait donc penser que les actions des deux composés étaient opposées, cependant l’étude démontre que la combinaison permet de renforcer mutuellement les effets des deux composés et contribuer à soutenir l’action antibactérienne sur une plus longue période de temps.

 

En combinaison, c’est la solution la plus efficace : L’équipe a cultivé des colonies de Propionibacterium acnes (P. acnes) (Visuel ci-contre) puis a ajouté différentes concentrations de resvératrol et de peroxyde de benzoyle, à la fois en solo et en combinaison puis a surveillé la croissance bactérienne pendant une période de 10 jours. L’équipe constate que si le peroxyde de benzoyle est efficace à tous les niveaux de concentration, sont effet est parfois de trop courte durée. En revanche, le resvératrol n’a pas une forte capacité antibactérienne, mais peut inhiber la croissance bactérienne pendant une période de temps plus longue. Étonnamment, les deux composés en combinaison forment la solution la plus efficace pour réduire la numération bactérienne.

 

Le Dr Emma Taylor, professeur au Service de dermatologie de l’UCLA et auteur principal de l’étude explique que le resvératrol s’attaque à la structure et la membrane externe des bactéries ce qui explique son effet antibactérien prolongé sur les bactéries de l’acné, sans pour autant attaquer les autres cellules de la peau.

La découverte de ce mécanisme pourrait donc mener à un traitement topique de l’acné plus efficace et moins irritant. La prochaine étape consistera à valider ces résultats chez les patients.

 

Source: Dermatology and Therapy 17 Sep 2014 DOI10.1007/s13555-014-0063-0 Resveratrol Demonstrates Antimicrobial Effects Against Propionibacterium acnes In Vitro (Visuel UCLA/Dermatology and Therapy)

Pour en savoir plus sur l’Acné

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Un commentaire pour l'article “ACNÉ: Le resvératrol, la clé d'une nouvelle thérapie? – Dermatology and Therapy”

  1. […] Il s’agit d’un nouveau bénéfice possible du resvératrol, cet antioxydant présent dans les raisins et dans le vin, et cette fois dans le traitement de l’acné.  […]

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr