NEURO: La sensation d'humidité n'est-elle qu'une illusion? – Journal of Neurophysiology

SHARE :

Notre peau ne possède pas des récepteurs capables de détecter l’humidité…Pourtant, cette sensation d’humidité est fréquente dans la vie quotidienne. Le concept d’humidité ne serait-il qu’une « illusion perceptive » basée sur la mémoire d’expériences antérieures ? C’est ce qu’ont cherché à comprendre ces chercheurs du Maryland, qui publient leurs conclusions dans le Journal of Neurophysiology qui concluent que si l’humidité n’est ni une perception, ni une illusion, c’est une forme de représentation issue d’un ensemble de données multisensorielles.

 

Alors, comment sait-on qu’on s’est assis sur un banc mouillé ou qu’il commence à pleuvoir? Ces chercheurs de l’Université de Loughborough rappellent que notre peau ne possède pas de détecteurs d’humidité et que sa perception passe par les sensations de température et de texture. Ils décryptent ici le rôle de fibres nerveuses spécifiques qui transmettent au cerveau ces informations de température et tactiles et évaluent l’effet d’une moindre sensibilité nerveuse sur la perception de l’humidité.

 

Le Dr Davide Filingeri et son équipe ont exposés 13 étudiants de sexe masculin en bonne santé à différents stimuli, chauds, neutres, froids et humides et évalué leurs perceptions via différents sites sur le corps. Les chercheurs ont également testé l’effet de stimuli humides lorsque le nerf est neutralisé par une compression. Leur expérience montre que,

         la perception d’humidité augmente lorsque la température diminue,

         les stimuli froids et humides sont plus fortement perçus que les stimuli chauds ou neutres et humides,

         la sensibilité à l’humidité diminue avec la neutralisation du nerf

         la peau velue est plus sensible à l’humidité de la peau glabre.

 

L’humidité, une représentation : Les êtres humains ne ressentent donc pas mais  » interprètent  » l’humidité grâce à un croisement de différentes données multi-sensorielles issues de l’apprentissage. La perception de l’humidité repose donc sur un modèle spécifique de traitement cérébral qui permet la représentation neuronale d’un stimulus humide.

 

Source: Journal of Neurophysiology 15 Sept. 2014 DOI: 10.1152/jn.00120.2014 Why wet feels wet? A neurophysiological model of human cutaneous wetness sensitivity (Visuel@ Credit: © Valua Vitaly / Fotolia)

Autres études sur les “Sensations”

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr