CANCER, ALZHEIMER…Et s'il suffisait de bloquer un processus chimique unique? – Nature Communications

SHARE :

La myristoylation, un processus chimique qui entraine la modification de certaines protéines, affecte ainsi leur fonction et apporte ainsi une sorte de régulation, pourrait être au centre du développement et de la progression de toute une série de maladies, comme le cancer, le diabète et la maladie d’Alzheimer. C’est la première conclusion importante de cette étude de l’Imperial College de Londres publiée dans la revue Nature Communications. La seconde serait qu’un médicament capable de désactiver ou inhiber ce processus serait un médicament  » miracle  » pour lutter contre ces fléaux que sont le cancer et la maladie d’Alzheimer.

 

En attendant ce médicament miracle, ces travaux marquent une étape dans la compréhension de la pathogenèse de ces maladies.

 

L’étude a porté sur des cultures de cellules humaines en laboratoire et toutes les caractéristiques et étapes de ce processus. Les chercheurs ont identifié les protéines qui subissent ce processus, regardé les effets des protéines chimiquement modifiées sur les cellules, les interactions de ce processus avec d’autres composés chimiques, et si le fameux processus pouvait être inhibé ou bloqué. Ces travaux leur ont permis d’identifier plus de 150 protéines concernées par ce processus de myristoylation dont plus de 100 nouvelles, de mieux comprendre sur 70 composés les effets du processus et de son inhibition. Et finalement, les chercheurs parviennent à inhiber le processus en inhibant l’enzyme principale responsable de la modification chimique, appelée N-myristoyltransférase.

Ainsi, ces travaux identifient de nombreuses voies impliquant des protéines jusque-là inconnues impliquées dans ce processus de myristoylation, de nouvelles informations sur le rôle de ce processus dans les cellules humaines et un mécanisme possible pour l’inhiber.

 

Bientôt une simple pilule  » universelle  » ? S’il reste difficile de prévoir l’échéance de développement d’un traitement miracle comme une simple pilule, suggèrent les auteurs, qui puisse bloquer ce processus impliqué dans de nombreuses maladies graves, l’étude apporte une meilleure compréhension de leur pathogenèse et un nouveau champ pour la recherche médicale.

 

Source: Nature Communications September 26 2014 doi:10.1038/ncomms5919 Global profiling of co- and post-translationally N-myristoylated proteomes in human cells

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Un commentaire pour l'article “CANCER, ALZHEIMER…Et s'il suffisait de bloquer un processus chimique unique? – Nature Communications”

  1. […] La myristoylation, un processus chimique qui entraine la modification de certaines protéines, affecte ainsi leur fonction et apporte ainsi une sorte de régulation, pourrait être au centre du développement et de la progression de toute une série de…  […]

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr