ALCOOL: Son excès associé au besoin de lien social – Clinical Psychological Science

SHARE :

Contagion des émotions, sourires et gratification sociale, l’alcool est souvent associé aux temps de lien social. Mais surtout chez les hommes, révèle cette étude de l’Université de Pittsburgh, publiée dans la revue Clinical Psychological Science qui illustre un facteur de risque souvent ignoré dans les interventions de prévention. Un buveur  » social  » peut rapidement devenir un buveur à problèmes.

 

De nombreux hommes associent la majorité de leur temps de lien social au contexte de la consommation d’alcool, les chercheurs ont donc évalué le degré de gratification sociale apporté par la consommation d’alcool chez les hommes et chez les femmes. Les chercheurs ont décidé de se concentrer la manifestation non-verbale et authentique du lien social, soit à la contagion du sourire au sein de groupes de  » buveurs « . De plus, les sourires ont pu être identifiés et analysés avec une procédure standardisée par vidéo. 720 buveurs sains, âgés de 21 à 28 ans, ont ainsi été répartis en groupes de 3. Chaque groupe a ensuite reçu une boisson spécifique, soit une boisson alcoolisée, une boisson non alcoolisée ou une boisson non alcoolisée « placebo » décrite aux participants comme alcoolique (et  » maquillée  » avec quelques gouttes de vodka sur le bord du verre). Les participants pouvaient consommer librement.

 

L’alcool un outil de gratification sociale : L’analyse des enregistrements vidéo montre qu’avec l’alcool, le sourire devient contagieux et plus fréquent, mais seulement pour les groupes constitués d’hommes. Ces résultats suggèrent que l’alcool est particulièrement efficace à déclencher cette ouverture sociale chez les hommes. Ce même résultat est également constaté chez les femmes, mais seulement chez les fortes consommatrices.

Alors que les études convergent sur une fréquence plus élevée de l’excès d’alcool chez les hommes vs les femmes, ce facteur recherche de bien-être social et de bonne humeur, plus flagrant chez les hommes, devra être mieux pris en compte dans la prévention. Selon la croyance populaire, concluent les auteurs, un buveur social est un buveur sans problème. Cependant le besoin fondamental de lien social pourrait bien favoriser l’abus régulier d’alcool.

 

Source: Clinical Psychological Science Alcohol and Emotional Contagion An Examination of the Spreading of Smiles in Male and Female Drinking Groups (Visuel© fotogestoeber – Fotolia.com)

Plus d’études sur l’Abus d’alcool

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr