Programme anti-TABAC: Le paquet neutre plus efficace que l'augmentation des taxes? – Ministère de la Santé

SHARE :

3 cibles, les jeunes, les fumeurs et les fabricants, ce programme de réduction du tabagisme, présenté aujourd’hui par la Ministre de la santé, se veut réaliste, ne serait-ce que par son appellation. Avec des mesures fortes en ligne avec les données scientifiques comme l’adoption du paquet neutre ou l’interdiction de la cigarette en voiture en présence d’enfants, ou ancrées sur le principe de précaution, comme l’encadrement des ventes de cigarettes électroniques, ce programme reprend les grandes lignes des plans de lutte qui ont fait leur preuves à l’étranger. Une surprise néanmoins, le programme ne prévoit pas de nouvelle augmentation des taxes?

 

Sans oublier la transposition, en France, de la directive européenne  » tabac «  qui entrainera l’application de mesures telles que l’agrandissement des avertissements sanitaires sur les paquets de cigarettes, l’interdiction des arômes perceptibles dans les cigarettes et l’interdiction totale de publicité pour les cigarettes électroniques. Un programme attendu, alors que le tabac menace 13 millions de fumeurs quotidiens en France, entraine chaque année 73.000 décès, que le taux de tabagismes progresse, surtout chez les jeunes. Aujourd’hui, un jeune sur 2 a fait l’expérimentation de la cigarette à la fin du collège.

 

Des mesures phares basées sur la preuve scientifique : Les mesures phares, comme l’adoption du paquet neutre ou l’interdiction de fumer en voiture avec des enfants, ont déjà fait leurs preuves. Des études ont montré qu’en Australie, premier pays à avoir mis en œuvre la mesure, en 2012, les paquets neutres ont un effet positif, comme favoriser l’intention d’arrêter plus rapidement, notamment chez les jeunes femmes, et les fumeurs adolescents occasionnels, la cigarette perd bien de son attrait et même de son goût. D’autres études ont précisé les niveaux d’exposition des enfants dont les parents fument en voiture, soit, même vitres ouvertes, une concentration de particules fines qui peut atteindre 880 μg/m3, en fonction du nombre de cigarettes consommées, soit un niveau 100 fois plus élevé que celui de l’air ambiant. Plusieurs études ont dénoncé les risques liés à c tabagisme passif, en particulier l’étude publiée fin 2012, dans la revue Tobacco Control.

Enfin, on relèvera l’interdiction  » du tabagisme urbain  » ou du moins, de fumer dans les lieux publics fréquentés par les plus jeunes, une mesure adoptée parfois plus largement dans certains états américains et en Australie, qui, elle-aussi a fait ses preuves.

 

Principe de précaution pour la e-cigarette : si l’engouement est là chez les jeunes, les études restent encore partagées sur l’effet  » passerelle vers le tabagisme des jeunes « . Le principe de préoccupation et, surtout, la directive européenne qui prévoit déjà cet encadrement du dispositif auront donc eu raison de l’absence de conclusions et de l’insuffisance d’antériorité sur les effets du dispositif. Le gouvernement justifie :  » Il ne faut pas confondre cigarette et cigarette électronique : il vaut mieux vapoter que fumer. Tout ce qui peut aider les fumeurs à arrêter est bon à prendre, y compris la cigarette électronique. Mais, pour un jeune qui n’a jamais fumé, la cigarette électronique peut devenir une porte d’entrée vers le tabagisme « .

 

Mieux accompagner les fumeurs, impliquer plus les médecins traitants dans le conseil au sevrage, mieux prendre en charge le forfait de sevrage tabagique pour les publics prioritaires comme les jeunes, les bénéficiaires de la CMU-C et les patients atteints de cancer, ces mesures  » de soutien  » devraient contribuer à atteindre l’objectif ambitieux du programme, être à 10 ans sous la barre des 20% de fumeurs, ce qui est l’objectif de l’organisation mondiale de la santé (OMS).

 

Pas de nouvelle hausse des taxes ? Enfin, on notera que si les fabricants et leurs lobbies sont la 3ème cible de ce programme, ils ne sont pas impactés par une nouvelle hausse des taxes et, en quelque sorte  » protégés  » par le renforcement prévu des contrôles de l’importation de produits illicites du tabac, de la contrebande et  la contrefaçon.

 

Source: Ministère de la Santé 25 septembre 2014 Programme national de réduction du tabagisme (PNRT)

Pour en savoir plus sur le Tabac

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr