e-CIGARETTE: Inefficace dans le sevrage des patients atteints de cancer – Cancer

SHARE :

Nombreux sont les patients qui continuent à fumer, même après un diagnostic de cancer du poumon. Une étude de Harvard avait ainsi estimé qu’un patient sur 3 diagnostiqués continue à fumer…Envisagée comme une aide possible au sevrage tabagique, la e-cigarette ne semble pas rendre ce service aux patients atteints de cancer et qui fument, selon cette étude du Centre du cancer Memorial Sloan Kettering de New York. Les conclusions, présentées dans la revue Cancer, de l’American Cancer Society, s’accordent avec une utilisation croissante de la e-cigarette chez ces patients dépendants au tabac.

 

Ces patients qui utilisent des e-cigarettes, en plus des cigarettes traditionnelles, s’avèrent ainsi plus dépendants à la nicotine et moins susceptibles d’arrêter de fumer des cigarettes traditionnelles que les non-utilisateurs.

Tous les patients atteints de cancer qui fument devraient être avisés d’arrêter de fumer, rappellent les auteurs en préambule. Il est donc important de regarder si le nouveau dispositif pourrait permettre à ces patients un sevrage tabagique plus facile et plus rapide.

Le Pr Jamie Ostroff, du Memorial Sloan Kettering Cancer Center, a suivi 1.074 patients atteints de cancer et fumeurs entre 2012 et 2013 dans le cadre d’un programme de sevrage tabagique proposé en centre de lutte contre le cancer.

Son analyse montre :

·         une utilisation de l’e-cigarette, chez ces patients, multipliée par 3, avec un usage chez 38,5% en 2013 vs 10,6% en 2012,

·         une dépendance à la nicotine plus importante chez les utilisateurs d’e-cigarette vs non-utilisateurs,

·         avec un plus grand nombre de tentatives avant cesser de fumer,

·         44,4% des utilisateurs de e-cigarette sont parvenus à une abstinence de 7 jours vs 43,1% des non-utilisateurs.

·         Enfin, ces patients utilisateurs d’e-cigarette sont plus susceptibles d’avoir été diagnostiqués d’un cancer du poumon ou de la tête et du cou.  

 

Ce sont de premiers résultats qui méritent encore d’être confirmés cependant l’étude suggère déjà une utilisation accrue de la e-cigarette également chez ces patients atteints de cancer et peu d’avantages sur l’aide au sevrage. Les chercheurs appellent aussi les oncologues à encourager les patients fumeurs à recourir aux dispositifs reconnus et aux programmes d’aide au sevrage.

 

Sources: Cancer via Eurekalert (AAAS) E-cigarettes unhelpful in smoking cessation among cancer patients  et Memorial Sloan Kettering Cancer Center Integrating Tobacco Treatment into Cancer Care

Pour en savoir plus sur la e-Cigarette

Lire aussi : Après-CANCER: Les femmes fument plus, boivent plus et font moins d’exercice

CANCER du POUMON: Plus d’un patient diagnostiqué sur 3 continue à fumer

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr