DMLA: Première greffe de cellules souches pour réparer la rétine – Riken

SHARE :

C’est le premier patient à avoir participé à l’essai clinique japonais portant sur la greffe de cellules souches IPS (pluripotentes induites) dans le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Cet essai pilote, annoncé l’été dernier, doit évaluer l’innocuité et la faisabilité de la transplantation de feuilles de cellules souches autologues, pluripotentes induites (iPS) dérivées de cellules de la rétine du patient. L’intervention qui a eu lieu à l’Institut de recherche biomédicale et de l’Innovation (Kobe, Japon) a duré 2 heures.

 

La DMLA est la cause la plus fréquente de déficience visuelle chez les personnes âgées, et affecte jusqu’à 1% des personnes de plus de 50 ans. Le type humide de la DMLA est caractérisé par une détérioration progressive de l’épithélium pigmentaire de la rétine, une couche protectrice de cellules non-neuronales située à proximité des photorécepteurs à l’arrière de l’œil, en raison de fuites causées par une néo-vascularisation. Les traitements actuellement disponibles ne réparent pas les dommages déjà constatés sur l’œil.

 

Yasuo Kurimoto, ophtalmologiste et son équipe ont greffé à cette première patiente âgée de 70 ans, atteinte de la forme humide de la DMLA, une feuille de cellules souches (1,3 mm x 3 mm) dans l’espace sous-rétinien. L’intervention n’a pas entrainé de complications.

 

Ce nouveau protocole implique la différenciation de cellules souches autologues pluripotentes induites en cellules rétiniennes épithéliales (RPE) grâce à une nouvelle technologie qui permet la transplantation de ces cellules épithéliales sous forme de feuilles de cellules monocouches façonnées en petits tronçons de 1,3 x 3 mm et transplantées dans le site affecté d’un seul œil, après excision des cellules et tissus déjà endommagés. La période d’observation rapprochée sera d’un an, puis le patient sera encore suivi durant 3 ans.

 

Sources: Riken First RPE cell sheet graft transplant et Pilot clinical study into iPS cell therapy for eye disease starts in Japan (Visuel Riken)

Lire aussi: DMLA: Régénération rétinienne par cellules souches iPS

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

6 commentaires pour l'article “DMLA: Première greffe de cellules souches pour réparer la rétine – Riken”

  1. BEGuERIE François dit :

    Bonjour ,
    Je souffre d’une dlma humide.
    Je serai tout a fait disposer à tenter une greffe de cellules souches IPS a l’institut de recherche biomédicale et de l’innovation
    ( Kobe JAPON ) . par le professeur YASUO et so équipe .
    J’ai 90 ans et ma santé est très satisfaisante , bien au dessus de la moyenne .
    Je vous serai extrêmement reconnaissant de bien vouloir m’indiquer si une telle intervention pourrait être envisageable dans
    mon cas .
    À quelle adresse dois je m’adresser et éventuellement qu’elle serait la démarche à suivre .
    Vous remerciant tres vivement de votre réponse .
    Bien sincères salutations .
    François BÉGUERIE.

  2. boursas dit :

    bonjour,j’ai subi une opération sur la cataracte mais malheureusement raté en Algerie à l’hopital étatique ;
    j’ai partie en Tunisie pour un lavage avec le Docteur Menif Montaser et qui m’avais conclu en dernier lieu que je dois à une opération de greffe de cellules .
    j’aimerais en savoir si votre clinique peux me donner plus d’information sur mon cas et sur cette greffe son cout et merci .
    Mes salutations .

  3. […] C’est le premier patient à avoir participé à l’essai clinique japonais portant sur la greffe de cellules souches IPS (pluripotentes induites) dans le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).  […]

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr