VITAMINE E et CONCEPTION: Un must pour les 1.000 premiers jours – Advances in Nutrition

SHARE :

Ce nouvel examen de la littérature insiste sur l’importance de niveaux adéquats en vitamine E chez les très jeunes enfants, les personnes âgées, et les femmes en âge de concevoir. Un oligo-élément essentiel difficile à obtenir, en niveau suffisant, par la seule alimentation. Conclusions dans la revue Advances in Nutrition.

 

Un bon apport continu de la vitamine E tout au long de la vie a aussi son importance, ajoute le Dr Maret Traber, professeur à l’Oregon State University, qui rappelle la fréquence de la carence en vitamine E en population générale. Ainsi, 90% des hommes et 96% des femmes ne consomment pas les apports recommandés en vitamine E, soit 15 milligrammes par jour pour les adultes.

Antioxydant, la vitamine E est connue pour son effet protecteur des membranes cellulaires. Sa carence est associée au risque de maladie cardiovasculaire. Certaines études ont également suggéré sa participation à la prévention des principaux types de maladies rhumatismales, du déclin cognitif, de la cataracte. Ses sources sont principalement les huiles végétales, principalement l’huile de tournesol et les huiles issues de mélanges, les noix, les graines, les épinards, le germe de blé…

 

Ici, l’équipe a examiné plusieurs études sur la vitamine E, portant en particulier sur ses effets au cours du développement du fœtus et dans les premières années de vie, et sur le risque de démence plus tard dans la vie. Cette analyse constate que,

·         l’insuffisance de vitamine E est associée à une augmentation des infections, de l’anémie, du risque de retard de croissance et de mauvais résultats pendant la grossesse à la fois pour la mère et pour l’enfant,

·         une carence chez l’enfant peut entrainer le développement de troubles neurologiques, une faiblesse musculaire et même une cardiomyopathie.

·         D’autres études sur l’animal suggèrent que la vitamine E est d’une importance cruciale pour le développement précoce du système nerveux chez l’embryon, en partie parce qu’elle protège la fonction des acides gras oméga-3, en particulier le DHA, nécessaire la santé du cerveau. Son rôle apparait ainsi essentiel pour le développement de la tête, des yeux et du cerveau.

·         Une étude suggère également que l’augmentation des concentrations de vitamine E à la naissance est associée à une amélioration de la fonction cognitive chez l’enfant, à l’âge de 2 ans,

·         une supplémentation en vitamine E n’empêche pas le développement de la maladie d’Alzheimer, mais permet de ralentir la progression de la maladie,

·         un régime alimentaire apportant des niveaux plus élevés de vitamine E (et B, C, D) est associée à une plus grande taille du cerveau et à des fonctions cognitives supérieures.

·         La vitamine E protège les acides gras essentiels comme le DHA long de la vie, ce qui réduit également le risque de démence.

 

La vitamine E essentielle sur une fenêtre de 1.000 jours dès la conception : C’est le principal résultat de cet examen de la littérature. La vitamine E est essentielle, durant cette  » fenêtre  » des 1.000 jours qui suivent la conception, pour développement du cerveau. (Et  » particulièrement importante pour tous les enfants jusqu’à l’âge de 2 ans, pour les femmes enceintes et allaitantes, et enfin, pour les personnes âgées « .

 

Source: Advances in Nutrition

via Eurekalert (AAAS) Vitamin E intake critical during ‘the first 1,000 days’

et 2012 doi: 10.3945/​an.112.002139 Vitamin E

Pour en savoir plus sur la Vitamine E

Accéder au Dossier  » Vitamines et minéraux  » de Santé log : Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

 

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr