DIABÈTE: De superaliments pour booster nos cellules – Antioxidants and Redox Signalling

SHARE :

Décrite comme une étape fascinante vers des aliments ou  » super-aliments  » capables de nous garder en bonne santé, cette recherche combine l’accélération d’une protéine capable de booster les niveaux d’antioxydants et les effets bénéfiques de substances naturelles comme le sulforaphane du brocoli et la quercétine, un pigment flavonoïde présent dans certains fruits et légumes. Cette recherche de l’Université de Warwick est présentée dans la revue Antioxidants and Redox Signalling.

 

Le résultat, ce sont de nouveaux compléments alimentaires, actuellement déjà à l’essai et capables de réduire le risque de diabète et de maladies cardiaques.

 

Nrf2, une protéine précieuse : Le principe de base de ces compléments repose sur une protéine au rôle spécifique, Nrf2, déjà documentée pour son rôle de régulation des protéines et ses effets cardio-protecteurs.  On trouve Nrf2 dans les fraises et autres fruits. Les chercheurs rappellent ici qu’elle favorise la santé et la vitalité de la cellule. Lorsque Nrf2 est exposée à des menaces, elle oscille plus rapidement et déclenche une augmentation dans le mécanisme de défense de la cellule, notamment en augmentant les niveaux d’antioxydants.

 

Nrf2, une alarme cellulaire : Lorsqu’on ajoute d’autres substances bénéfiques….Alors Nrf2 joue son rôle à plein, augmente sa vitesse de déplacement et optimise aussi les niveaux d’antioxydants. Ici, les chercheurs ont ajouté des composés comme le sulforaphane du brocoli et la quercétine (des oignons). Alors que Nrf2 suit un cycle de 129 minutes durant lequel la protéine va sortir puis rentrer dans le noyau cellulaire, lorsque stimulée par une substance végétale comme le sulforaphane et la quercétine, le cycle est plus rapide, ramené à 80 minutes et la surveillance exercée par la protéine sur la santé de la cellule est renforcée.

Le Paul Thornalley, auteur principal de l’étude explique ce mécanisme : « La façon dont fonctionne Nrf2 est comparable à celle de ces capteurs d’appareils électroniques qui réagissent à leur environnement pour déclencher la réponse appropriée « .

 

Bref, dans cette recherche, le mécanisme décrypté de Nrf2 ouvre la possibilité d’exploiter au mieux les antioxydants présents dans certains aliments et ouvre une fenêtre sur le développement de d’aliments ou de compléments alimentaires dont les bénéfices seront à la hauteur de leurs allégations nutritionnelles –écrivent les auteurs- .

 

Source: Antioxidants and Redox Signalling September 2, 2014 doi:10.1089/ars.2014.5962

Frequency modulated translocational oscillations of Nrf2 mediate the ARE cytoprotective transcriptional response

Plus sur les Antioxydants

 

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Un commentaire pour l'article “DIABÈTE: De superaliments pour booster nos cellules – Antioxidants and Redox Signalling”

  1. […] Décrite comme une étape fascinante vers des aliments ou « super-aliments » capables de nous garder en bonne santé, cette recherche combine l’accélération d’une protéine capable de booster les niveaux d’antioxydants et les effets bénéfiques de…  […]

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr