PLEURS de L'ENFANT: La mère reproduit souvent les schémas de son enfance – Child Development

SHARE :

Répondre rapidement et de manière sensible et chaleureuse aux pleurs de son enfant participe au bon développement et à l’équilibre émotionnel de l’Enfant, ignorer ses pleurs et manquer de sensibilité ne participe pas d’une parentalité accomplie. C’est le principe posé, en préambule, par cette étude de de l’Université de Caroline du Nord. Cependant, la réaction des mères aux pleurs de leur enfant est bien souvent conditionnée par la réponse reçue lorsqu’elles étaient enfants, à leurs propres pleurs…

 

L’étude confirme ainsi l’idée que les expériences positives de l’enfance seront fréquemment reproduites, ensuite, dans la pratique de sa propre parentalité.

Les chercheurs souhaitaient ici identifier les caractéristiques qui différencient les mères qui se comportent avec sensibilité face aux pleurs de leurs enfants,  » une réponse maternelle difficile mais importante« , note Esther M. Leerkes, professeur du développement et de la famille à l’Université de Caroline du Nord et auteur principal de l’étude. Car l’équilibre émotionnel de la mère fait partie des facteurs d’une parentalité réussie mais cet équilibre peut aussi être menacé par le manque de sommeil et les pleurs de l’enfant durant les premiers mois de vie. « Certaines mères peuvent avoir besoin d’aide pour contrôler leur propre  fatigue ou détresse et pour interpréter les pleurs de l’enfant comme une tentative de communiquer « .  

 

L’étude a suivi 259 mères de tous milieux socio-économiques de la grossesse jusqu’aux 6 mois de l’enfant. Les participantes ont renseigné, durant leur grossesse, leur personnalité, caractéristiques émotionnelles, expériences émotionnelles à l’enfance avec les parents ou les soignants. Les participantes ont également visionné de courtes vidéos présentant 4 bébés en pleurs. Durant cette expérience, leur réaction physiologique a été évaluée via la conductance de la peau et la fréquence cardiaque. Puis les participantes ont été interrogées sur leur interprétation des pleurs des enfants.

L’analyse constate, quelques mois plus tard, que,

  • les mères qui ont bénéficié d’écoute et d’attention, sont aussi les plus attentives, sur vidéo, aux pleurs de l’enfant ( » infant-oriented « ), capables d’identifier la détresse du nourrisson, d’exprimer de l’empathie et de reconnaître le besoin de communiquer (et de soins) de l’enfant. Enfin, ce sont aussi celles, quelques mois plus tard, qui reproduisent ce comportement bienveillant avec leur propre enfant.

Les chercheurs concluent un principe  » d’universalité «  des processus qui favorisent la réceptivité de la mère à la détresse. Plus concrètement, ils suggèrent que des visites à domicile ou des séances d’éducation parentale permettant de soutenir les parents en cas de  » stress parental  » pourraient contribuer au bien-être des parents comme au bon développement des enfants.

 

Source: Child Development (In Press) Antecedents of Maternal Sensitivity During Distressing Tasks: Integrating Attachment, Social Information Processing, and Psychobiological Perspectives et via Eurekalert (AAAS) Mothers’ responses to babies’ crying: Benefiting from and getting over childhood experiences (Visuel Fotolia)

Plus sur les Pleurs de l’Enfant

Lire aussi : SOMMEIL du NOURRISSON: Un recadrage s’impose

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr