CANCER du SEIN: Tumorectomie ou double mastectomie, même résultats de survie – JAMA

SHARE :

Eviter le risque de récidive et augmenter la survie à long terme, cet objectif de prise en charge du cancer du sein serait rempli de manière quasi-similaire avec une chirurgie conservatrice (tumorectomie) qu’avec une double mastectomie ((ablation des deux seins), conclut cette analyse de la Stanford University School of Medicine de données de près de 200.000 patientes ayant reçu un diagnostic de cancer précoce. Les conclusions, présentées dans le JAMA, suggèrent une absence de différence de mortalité significative à 10 ans, avec les 2 procédures.

 

La mastectomie bilatérale peut être recommandée aux femmes à risque élevé de cancer du sein en raison d’antécédents familiaux ou d’une mutation à risque (BRCA1 et BRCA2). Cette procédure est en augmentation de 14,3% en 2011, précisent les auteurs. Leur étude qui a porté principalement sur les taux de survie définit aussi le profil des patientes les plus susceptibles de subir cette intervention.

 

Les chercheurs de l’école de médecine de Stanford et de l’Institut de prévention du cancer de Californie ont mené cette étude de cohorte sur 189.734 femmes pour mieux comprendre le recours et les résultats de ces différentes options de traitement chirurgical du cancer du sein à stade précoce.

·         Parmi les participantes,

         6,2% ont subi une mastectomie bilatérale,

         55,0% une chirurgie mammaire conservatrice avec radiothérapie,

         38,8% une mastectomie unilatérale.

·         Le recours à la mastectomie bilatérale est plus élevé chez les femmes de moins de 40 ans et atteint 33% en 2011.

·         Les femmes les plus susceptibles de subir une mastectomie bilatérale répondent au profil suivant :

         moins de 50 ans

         célibataires

         blanches non hispaniques

         diagnostiquées récemment vs il y a une dizaine d’années

         implication des ganglions lymphatiques et/ou histologie lobulaire, grade supérieur ou récepteurs de la progestérone négatifs

         absence de traitement adjuvant (chimiothérapie et / ou radiothérapie)

         assurance maladie

         statut socioéconomique plus élevé

·         Sur le taux de mortalité à 10 ans, il s’élève à,

         16,8%, avec une chirurgie mammaire conservatrice + radiothérapie,

         20,1% avec une mastectomie unilatérale,

         18,8% avec une mastectomie bilatérale.

 

En conclusion, il n’apparait aucune différence de mortalité significative par mastectomie bilatérale vs chirurgie conservatrice du sein + radiothérapie. Le recours à la mastectomie bilatérale doi donc faire l’objet ‘une décision éclairée patiente-médecin. En revanche, la mastectomie unilatérale (ablation du sein malade) est associée à un risque légèrement accru, de 4%, de mortalité à 10 ans.

 

Source: JAMA September 3 2014 doi:10.1001/jama.2014.10707 Use of and Mortality After Bilateral Mastectomy Compared With Other Surgical Treatments for Breast Cancer in California, 1998-2011

Plus sur le Cancer du sein

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr