SUCRE: Quand un de ses dérivés menace le bon cholestérol – BMJ Open

SHARE :

Des scientifiques de l’Université de Warwick ont découvert que « bon » cholestérol (HDL) est déstabilisé par une substance intermédiaire, le méthylglyoxal, qui se forme au cours du métabolisme des glucides. Dans des conditions normales, notre organisme est capable d’éliminer cette substance. Cependant, son accumulation, en cas de transformation insuffisante, a déjà été associée à certaines maladies. Ici, ces chercheurs, qui publient dans le BMJ Open, en décryptant son action sur le bon cholestérol, ouvrent de nouvelles pistes thérapeutiques.

 

Ce composé méthylglyoxal-MG semble endommager le « bon » cholestérol HDL. Formé à partir du glucose dans le corps, en déstabilisant le cholestérol HDL, il le prive de ses propriétés protectrices et contribue à augmenter le risque de maladie cardiaque, jusqu’à 10% écrit le Dr Naila Rabbani, de la Warwick Medical School, auteur principal de l’étude. Le HDL endommagé par MG est rapidement éliminé du sang, ce qui réduit aussi les niveaux de HDL.

 

Une protéine capable de reprendre le contrôle : S’il n’existe pas de médicaments capables d’inverser de faibles niveaux de HDL, il existe une protéine appelée glyoxalase-1, ou Glo1, qui convertit MG en substances inoffensives dont l’acide lactique. Ainsi, naturellement, Glo1 contrôle les niveaux de MG de manière à maintenir une bonne santé. Cependant, avec l’âge, les niveaux de Glo1 diminuent et ceux de MG augmentent. En ayant compris ce processus, les chercheurs cherchent déjà à développer de nouvelles stratégies pour réduire les concentrations de  » MG « dans le sang. Ils suggèrent ainsi des compléments alimentaires qui diminuent MG en augmentant la quantité de Glo1.

L’accumulation de méthylglyoxal ou  » dicarbonyl stress  » est déjà documentée dans de nombreux mécanismes de pathogenèse et de déclin de la santé au cours du vieillissement. Ainsi, elle a déjà été identifiée dans certaines maladies comme le diabète et l’obésité, la maladie rénale et cardiaque.

Sources:

Nutrition & Diabetes 2014 DOI: 10.1038/nutd.2014.31 Arginine-directed glycation and decreased HDL plasma concentration and functionality ou via Eurekalert (AAAS) Sugar substance ‘kills’ good HDL cholesterol, new research finds

Biochemical Society Transactions (2014) doi:10.1042/BST20140018 Dicarbonyl proteome and genome damage in metabolic and vascular disease 

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

2 commentaires pour l'article “SUCRE: Quand un de ses dérivés menace le bon cholestérol – BMJ Open”

  1. Agroculteur dit :

    Suite à cette découverte, « les chercheurs cherchent déjà à développer de nouvelles stratégies pour réduire les concentrations de MG dans le sang » : sans être grand clerc, il me semble que la méthode la plus prometteuse et la moins chère, avec d’ailleurs d’importants effets dérivés bénéfiques, est de REDUIRE SA CONSOMMATION DE SUCRES, et au delà, de glucides…

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr