OBÉSITÉ et HTA: Les jeunes obèses ont 6 fois plus de risque d'hypertension – ESC

SHARE :

Parmi les études phares présentées au Congrès de la Société européenne de cardiologie de Barcelone, la PEP Family Heart Study, une étude allemande portant sur plus de 22.000 jeunes, qui révèle l’augmentation spectaculaire du risque d’hypertension, en cas d’obésité à l’adolescence.

 

Le professeur Peter Schwandt, auteur principal de l’étude, prenant en compte les prévalences croissantes de l’hypertension et de l’obésité chez les enfants et les adolescents, a examiné l’association d’une pression artérielle élevée avec la distribution de la graisse corporelle chez les jeunes. Son étude suit depuis plusieurs années 22.051 enfants et adolescents suivant un Programme d’éducation et de prévention (PEP) via les données de pression artérielle, indice de masse corporelle (IMC), tour de taille, rapport taille-hauteur, épaisseur du pli cutané et taux de graisse corporelle. Ici, une  » pré-hypertension  » a été définie comme une pression artérielle, sur plusieurs mesures, comprises entre le 90e et 95e percentile de la courbe de pression artérielle pour les enfants et les adolescents, l’hypertension étant constatée au-dessus du 95e percentile d’une pression artérielle.

 

NB. Des mesures simples, à la portée de tous : L’idée est aussi de proposer un suivi de santé peu coûteux, sans risque et praticable en santé au travail, en santé scolaire ou même à la maison (Voir visuels ci-contres).

 

L’analyse constate en effet que vs des enfants et adolescents de poids normal,

·         le risque de pré-hypertension est significativement plus élevé chez les jeunes avec un IMC élevé :

Chez les garçons,

·         1,6 fois plus élevé en cas de surpoids,

·         2,4 fois plus élevé en cas d’obésité,

chez les filles,

·         1,8 fois plus élevé en cas de surpoids,

·         3,3 fois plus élevé en cas d’obésité.

En cas de graisse viscérale et abdominale, le risque d’HTA augmente encore plus, x par 5,9 chez les garçons et par 4,3 chez les filles.

Le risque d’HTA augmente avec le surpoids : Ainsi, la prévalence de l’hypertension est (garçons puis filles) :

·         En cas de poids normal : 5,7% et 5%

·         En cas de surpoids : 10,4% et 9,1%

·         En cas d’obésité : 18,6% et 24,4%

Ainsi, plus les jeunes sont  » gros « , plus le risque de pré-hypertension et d’hypertension est élevé, commente l’auteur.  » Toute perte de poids contribue à réduire leur risque« .

Les chercheurs constatent enfin un risque accru d’hypertension avec des mesures élevées du pli cutané, du  taux de graisse et d’adiposité abdominale.

 

Source: European Society of Cardiology (ESC) Obese youths have a nearly 6 fold risk of hypertension

Visuels@ Dr Schwandt

·          Courbes de croissance pour le taux de graisse corporelle chez les garçons et les filles

Pour en savoir plus sur l’HTA

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr