MERS-COV: Faible transmissibilité mais forte létalité – NEJM

SHARE :

Ces nouvelles recherches menées par des virologues de l’Université de Bonn précisent le taux de transmission et la virulence du coronavirus MERS, qui quoiqu’occulté par Ebola dans les médias, a causé au moins 837 cas confirmés et 291 décès*. Détecté pour la première fois en 2012 et responsable depuis de flambées épidémiques dans la péninsule arabique et d’une dizaine de cas importés en Europe**, le virus reste pourtant encore mal connu. Ces nouvelles données, présentées dans le New England Journal of Medicine contribuent à préciser les stratégies de lutte contre l’épidémie.  

 

Durant ces 2 années, les scientifiques ont été intrigués sur la façon dont l’agent pathogène se propage d’humain à humain. Cette équipe internationale conclut ici, par observation directe, que le taux de transmission à l’homme est faible mais qu’une personne sur 3 infectée va y laisser la vie.  

 

Le professeur Christian Drosten et son équipe sont parvenus à déterminer le taux d’infection, en suivant, à partir de nouvelles infections en Arabie saoudite, la propagation de l’épidémie dans les environnements d’origine des patients. Leur observation a ainsi porté sur 280 personnes qui vivaient dans les foyers de 26 personnes infectées. Les chercheurs constatent environ 1 infection à partir de 12 cas, soit un taux d’infection de 4%. Ce résultat leur permet d’éliminer l’hypothèse d’un risque de pandémie.  

 

Faible taux de transmission mais surveillance de rigueur : « Même si le taux de transmission est faible, l’infection à MERS reste très dangereuse et environ un tiers des patients symptomatiques en meurent », rappelle l’auteur de l’étude. Et c’est sans compter le dromadaire aujourd’hui confirmé comme réservoir du virus. Très nombreux au Moyen-Orient, les dromadaires pourraient contribuer à  » entretenir  » l’épidémie. C’est l’époque des naissances, précisent les chercheurs et les petits, séparés de leur mère portent un risque accru d’infection.

 

Bientôt un nouveau test pour les ménages saoudiens : Le nouveau test de détection d’anticorps dans le sang, développé par ces virologues, devrait être disponible prochainement.

 

Source: The New England Journal of Medicine August 28, 2014 DOI: 10.1056/NEJMoa1405858 Transmission of MERS-Coronavirus in Household Contacts

*Bilan épidémiologique OMS du 24 juillet 2014

** Bilan épidémiologique ECDC du 21 août 2014

Pour en savoir plus sur MERS-COV

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr