e-CIGARETTE: Femmes enceintes, s'abstenir – OMS

SHARE :

C’est l’un des points essentiels qui ressort de ce nouveau rapport de l’OMS sur les  » sur les effets des inhalateurs électroniques de nicotine sur la santé « , alors que le marché est en plein essor, avec, en 2014, près de 500 marques d’e-cigarettes sur un marché qui dépasse aujourd’hui les 3 milliards de dollars. Alors que les experts estiment que les ventes pourraient être multipliées par 17 d’ici 2030, l’OMS alerte sur le risque cutané d’abord, sur le risque de dépendance à la nicotine et le risque passif, le risque passerelle vers les produits du tabac, mais aussi sur les multiples effets sur la régulation cellulaire et l’apoptose, l’angiogenèse, l’inflammation et l’immunité à médiation cellulaire, en particulier sur les cellules souches fœtales et embryonnaires et un danger grave pour le fœtus.

 

Certes, le rapport suggère probable au vu de quelques études seulement, que l’utilisation de la e-cigarette aidera certains fumeurs à se passer complètement de la cigarette. Mais, avec ce peu de recul, c’est aussi une longue liste de risques pour la santé des utilisateurs et des non-utilisateurs qui nous est présentée. Le grand nombre de marques sur le marché est évidemment un frein aux tests cliniques, la plupart des inhalateurs n’ont pas été testés et ceux qui l’ont été montrent des différences importantes dans la nature et les niveaux de toxicité.

 

Mettre en garde les femmes enceintes, éviter l’exposition du fœtus :

·         Ainsi, la nicotine présente dans la plupart des cartouches, au-delà de son effet addictif, est pointée comme potentiellement nocive durant la grossesse.

·         Les éléments de preuve, précise le rapport,  » sont suffisants pour mettre en garde les enfants et les adolescents, les femmes enceintes et les femmes en âge de procréer, parce que l’exposition du fœtus et de l’adolescent à la nicotine a des conséquences à long terme sur le développement du cerveau « .

·         Ensuite, la nicotine modifie les processus biologiques essentiels comme la régulation de la prolifération cellulaire, et pour une grande diversité de cellules, dont les cellules souches fœtales, embryonnaires -au-delà des cellules et des tissus adultes, ou encore des cellules cancéreuses.

·         Les autres composés chimiques présents dans les liquides ont aussi leurs dangers, dont, un risque de cytotoxicité préoccupant pour les femmes enceintes, utilisatrices ou exposées de manière passive.

En conclusion, les données existantes montrent que l’utilisation de ces dispositifs présente un danger grave pour le fœtus.

 

L’OMS appelle donc à des mises en garde sanitaires, dont principalement, sur le risque d’addiction nicotinique, le risque d’effets irritants pour les voies respiratoires, les yeux, le nez et la gorge mais aussi le risque jusque-là peu évoqué d’effet nocif sur la grossesse. Dans cette ligne, la promotion des dispositifs avec nicotine devrait être interdite non seulement auprès des non-fumeurs et des jeunes mais également auprès des femmes enceintes.

 

Source: OMS Report on e-cigarettes to WHO Framework Convention on Tobacco ControlEn français (Visuel © goodluz – Fotolia.com)

Pour en savoir plus sur l’e-cigarette

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr