NEURO: Ce coin de cerveau qui reste jeune malgré l'âge – International Cognitive Neuroscience Conference

SHARE :

Une zone de notre cerveau reste jeune malgré l’âge, révèle cette étude de l’Université d’Adélaïde. Il s’agit de la zone impliquée dans le traitement de l’information visuospatiale, qui "réagit" de la même manière à un âge avancé qu’à la fleur de l’âge. Ces conclusions, présentées à l’International Cognitive Neuroscience Conference (Brisbane), remettent en question les modèles actuels de vieillissement cognitif, en démontrant que cette zone située dans l’hémisphère droit du cerveau reste alerte pour le traitement des données spatiales tout au long de la vie.  

 

L’étude a comparé la capacité de 60 personnes âgées (55 à 95 ans) vs plus jeunes (âgées de 13 à 38 ans) à répondre à des stimuli visuels et non-visuels afin d’évaluer leurs niveaux d’attention visuospatiale, une capacité essentielle pour de nombreuses activités quotidiennes comme la marche, la conduite et l’utilisation des objets. L’étude montre que sur toute une série de tâches visuelles et non visuelles liées à cette capacité, les participants plus âgés ont la même qualité d’attention spatiale que les plus jeunes.

 

L’hémisphère droit plus résistant aux effets du vieillissement: Le Dr Joanna Brooks, chercheur invité à l’Université d’Adélaïde et auteur principal de l’étude explique que durant la tâche où les participants, les yeux bandés, devaient identifier le milieu d’un objet en bois, les participants désignent ce milieu avec un biais à gauche du véritable centre de l’objet ( ?).  Ce biais confirme pour les chercheurs, que certains types de systèmes cognitifs dans l’hémisphère cérébral droit – comme l’attention spatiale – sont comme protégés contre le vieillissement. Ces résultats suggèrent, toujours pour les auteurs, que l’hémisphère droit du cerveau reste dominant pour le traitement spatial sur toute la durée de la vie d’adulte.

Certaines zones du cerveau semblent être plus affectées par le vieillissement que d’autres, une constatation utile pour mieux comprendre les maladies neurodégénératives.

 

Source: International Cognitive Neuroscience Conference via Eurekalert (AAAS) Part of the brain stays ‘youthful’ into older age

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr