EBOLA: Priorité au sérum ou aux systèmes de santé? – NEJM

SHARE :

Cet expert en virologie, ex de la US Food and Drug Administration, alerte : « Le virus Ebola est l’un des agents pathogènes les plus redoutables que la planète ait connu « . Et si les essais cliniques sur les nouveaux sérums expérimentaux devraient être accélérés, avec précautions, la question de la fragilité des systèmes de santé des pays concernés demeure. Alors que le virus Ebola a fait près de 2.500 cas, au 18 août, dont 1.350 décès, que son taux de survie n’est que de 44%, le chercheur insiste, dans le NEJM, sur l’urgence de la mise en œuvre d’une infrastructure mondiale, fonctionnelle et durable permettant de prévenir et contenir les épidémies.

 

Le Dr Jesse L. Goodman, du Georgetown University Medical Center rappelle la virulence du virus et l’absence de traitement approuvé pour la maladie. Il s’agit donc d’accélérer les essais des traitements prometteurs tout en évitant les dommages collatéraux, à la fois pour les patients et pour la confiance de l’opinion publique. Car de nombreuses zones d‘ombre entourent encore les  » secret serums  » :

·         Leurs effets secondaires, qui pourraient compromettre les efforts de développement de traitements et finalement laisser place à l’épidémie,

·         L’impossibilité à ce jour d distinguer les effets secondaires des symptômes de la maladie, en particulier lorsqu’il s’agit du risque de décès.

 

Tests et usage compassionnel des traitements expérimentaux prometteurs : Les études de sécurité doivent être menées chez un petit nombre de personnes en bonne santé avant leur autorisation et éventuellement, pour les sérums les plus prometteurs chez des patients très atteints et instables. Il reste néanmoins favorable, pour les traitements les plus prometteurs à l’usage compassionnel, simultanément aux essais chez un plus grand nombre de patients.

 

Avant le traitement, il y a les systèmes de santé : La qualité des services de santé et des soins médicaux est aussi importante pour réduire la mortalité de l’infection à virus Ebola, en particulier dans les régions qui ont un accès moindre aux traitements coûteux et expérimentaux. Il s’agit donc de  » construire  » une infrastructure de santé publique mondiale, fonctionnelle et durable pour prévenir et contenir les épidémies, capable de prendre soin de malades et de réaliser ces études cliniques en urgence.  

C’est donc un appel à la coordination et à la consolidation des systèmes de santé, en réponse aux déclarations d’experts réclamant un accès plus large aux traitements expérimentaux :  » Quand il s’agit de maladies infectieuses, nous sommes de plus en plus dépendants les uns des autres pour la connaissance, l’innocuité et la sécurité« .

 

Source: NEJM Perspective: August 20, 2014 DOI: 10.1056/NEJMp1409817 Studying ‘Secret Serums -Toward Safe, Effective Ebola Treatments

Pour en savoir plus sur Ebola

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr