MICROBIOME intestinal: Il joue aussi sur le mental – BioEssays

SHARE :

Dans notre écosystème intestinal, le microbiome, est déjà connu pour influencer nos choix alimentaires. Cette étude de l’Université de Californie – San Francisco fait plus qu’illustrer la relation entre les bactéries intestinales et une bonne ou mauvaise alimentation. Ses conclusions, publiées dans la revue BioEssays, suggèrent que nos bactéries intestinales, 100 fois plus nombreuses que nos propres cellules, ont une incidence réelle sur nos humeurs comme sur nos envies qui peuvent nous conduire à l’obésité.

 

Les chercheurs de l’UC San Francisco, de l’Arizona State University et de l’Université du Nouveau-Mexique effectuent ici un examen de la littérature scientifique récente portant sur l’influence du microbiome sur le comportement alimentaire humain, une influence qui peut aller jusqu’à favoriser la consommation d’éléments particulièrement nutritifs.

 

Mais comment et pourquoi ? Les chercheurs nous expliquent que les espèces bactériennes ont des besoins en nutriments différents, certaines vont préférer les matières grasses, d’autres le sucre. C’est une lutte pour la survie permanente entre les différentes espèces pour la nourriture et pour préserver leur  » niche  » au sein de leur/notre écosystème, nos voies digestives. Le Pr Athena Aktipis, co -Fondateur du Centre du Cancer à l’UCSF conclut que notre microbiome intestinal peut influencer nos décisions en libérant des molécules de signalisation dans notre intestin. Et parce que l’intestin est lié aux systèmes immunitaire, endocrinien et nerveux, ces signaux peuvent influencer nos réponses physiologiques et comportementales et être des indicateurs de maladies. Les intérêts des bactéries représentées dans le microbiome, sont parfois alignés avec les objectifs de notre régime alimentaire et parfois pas.

 

Notre régime alimentaire influence notre microbiome, dans l’autre sens. Avec des changements mesurables dans le microbiome dans les 24 heures du changement de régime alimentaire, rappellent les auteurs. Ainsi, chez les Japonais, le microbiome est enrichi de bactéries spécialisées dans la digestion des algues !

 

Notre microbiome affecte nos décisions alimentaires, par l’intermédiaire du nerf vague, qui relie 100 millions de cellules nerveuses de l’appareil digestif à la base du cerveau. Ces microbes ont ainsi la capacité de manipuler le comportement et l’humeur en modifiant les signaux neuronaux dans le nerf vague, en modifiant les récepteurs du goût, en produisant des toxines qui vont nous faire nous sentir mal ou de  » récompenses  » qui vont nous faire nous sentir bien ou nous donner faim.

 

Le microbiome influence l’humeur : C’est démontré chez la souris, chez qui certaines souches de bactéries augmentent les comportements anxieux. Chez l’homme, un essai clinique a également démontré que la consommation de probiotiques contenant Lactobacillus casei peut améliorer l’humeur.

Toutes ces relations qui commencent à être bien documentées ouvrent de nouvelles voies pour améliorer la santé : Choix alimentaires, supplémentations ou prébiotiques et probiotiques, transplantation fécale, voire antibiotiques (qui vont supprimer certaines espèces bactériennes)… Le parfait équilibre entre les espèces bactériennes vivant dans notre intestin pourrait nous permettre de maintenir une meilleure santé et, plus directement de lutter contre l’obésité.

 

Source: BioEssays 7 AUG 2014 DOI: 10.1002/bies.201400071 Is eating behavior manipulated by the gastrointestinal microbiota? Evolutionary pressures and potential mechanisms (Visuel@ UC San Francisco)

Pour en savoir plus sur le Microbiote, Microbiome

Lire aussi : MICROBIOME: Son rôle sur la santé et l’obésité décrypté

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr