PARENTALITÉ et PROFESSION : Une identité parfois difficile à concilier – American Sociological Association

SHARE :

Cette étude confirme le bagage psychologique plus lourd qu’impliquent, pour les parents, certaines professions, un bagage qui peut nuire à leur rôle parental, alors que d’autres professions vont, au contraire favoriser la parentalité. Avec cette étude américaine présentée à la 109è Réunion annuelle de l’American Sociological Association, la profession est reconnue comme un facteur de parentalité indépendant du temps disponible et de l’énergie des parents.

 

Les chercheurs de l’Université de l’Iowa confirment ici que les parents qui occupent des emplois considérés comme à forte pression, à faible niveau de responsabilité ou  » impersonnels  » sont susceptibles d’être plus stressés, dans leur rôle parental, que les parents dont les professions impliquent des capacités similaires ou proches de celles nécessaires à la parentalité, comme la bonté, la compréhension, l’empathie ou l’attention.  

 

Alors que le temps et l’énergie sont deux facteurs de stress bien reconnus pour les parents, la divergence entre les significations culturelles des identités professionnelles et des identités parentales vient influer sur le bien-être psychologique des parents qui travaillent et leur parentalité, explique  Mark Walker, étudiant au doctorat en sociologie. Les chercheurs ont fusionné les données sur les sentiments culturels attachés aux identités parentales et professionnelles à partir d’une grande enquête américaine qui portait sur le conflit travail-famille. Leur analyse constate que le public est souvent sceptique quant à la capacité d’éducation et de soutien des parents dont les professions ne sont pas  » cohérentes  » avec le rôle de mère ou de père. C’est ce scepticisme de la société, qui rejaillit sur les intéressés qui entraîne chez eux ce stress avec un effort de conviction permanent d’être un parent légitime mais aussi un professionnel légitime.

·         Les professions qui entraînent ce stress psychologique sont: avocat, commercial, journalier, réceptionniste, agent de police, ou politicien.

·         Les professions les mieux  » compatibles  » avec la parentalité, sont : enseignant, médecin, infirmière, directeur et professeur.

Le stress de la parentalité/profession repose ainsi aussi sur un conflit d’identité.

 

Des implications importantes pour les parents comme pour les employeurs : Les parents  peuvent mieux identifier ces difficultés comme sociales plutôt qu’individuelles, voire même parvenir à résoudre par eux-mêmes ce conflit interne. Les employeurs peuvent être plus conscient de cette forme de pression psychologique et contribuer aussi à la réduire sur le lieu et par l’organisation du travail.

 

Source: American Sociological Association Disconnect between parenting and certain jobs a source of stress, study finds

Pour en savoir plus sur la Parentalité

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr