PSYCHO: L'autre pouvoir de la musique, le sentiment de puissance – Social Psychological and Personality Science

SHARE :

C’est une source de plaisir et elle inspire le cerveau, mais ce n’est pas tout. Son autre pouvoir c’est le sentiment de puissance qu’elle peut procurer, confirme cette étude de la Northwestern University. Des conclusions publiées dans la revue Social Psychological and Personality Science qui contribuent à expliquer le recours à la musique avant les grands événements sportifs, par exemple. Une première preuve de l’utilisation stratégique possible de la musique, dans les situations où les gens ont besoin de se sentir gonflés à bloc.

 

De précédentes études ont établi les effets positifs de la musique, sur l’éveil et l’apprentissage, la réduction de la douleur, contre le stress et même le sommeil. Mais aucune étude n’avait jusqu’à présent étudié ce sentiment de puissance lié à la musique, ici les chercheurs identifient la cause possible de ce lien. Car toutes les chansons n’ont pas le même effet : Les chercheurs montrent ici que les niveaux de basse sont un facteur clé de l’efficacité de cet effet psychologique.

 

Les chercheurs ont testé, dans un premier temps, 31 morceaux de musique de plusieurs genres (hip-hop, reggae, rock…) joués durant 30 secondes. Ce pré-test leur a permis d’identifier le minimum et le maximum de ce sentiment de puissance apporté par la musique. Puis, dans une série d’expériences, les chercheurs ont regardé comment ces chansons avec leurs niveaux respectifs d’apport de ce sentiment pouvaient affecter le comportement de participants devant effectuer différentes tâches (contrôle, abstraction, prise de décision…). Les participants ont également été interrogés sur les émotions ressenties durant l’écoute. Les chercheurs constatent que la musique  » puissante  » non seulement entraîne un sentiment de puissance inconscient, mais impacte aussi la réalisation des 3 types de tâches.

 

Le niveau des basses -déjà associé au sentiment de domination– s’avère u facteur clé de ce sentiment de puissance. C’est ce que conclut également une série d’expérience d’écoutes de nouveaux morceaux de musique dans lesquels le niveau des basses a été modifié de manière numérique. L’explication résiderait soit dans l’intériorisation de la puissance des basses, soit dans un effet de conditionnement, l’écoute de ces musiques étant fréquemment associée à des expériences marquantes.

 

La musique peut-elle conduire à des résultats optimisés dans différents contextes tels que la négociation, le rendement, un entretien d’embauche, une campagne de communication ? De nombreuses recherches restent à mener pour cerner l’ensemble de ses effets, écrivent les auteurs, qui apportent néanmoins, avec ces premiers résultats, une première preuve de l’utilisation stratégique possible de la musique dans la préparation mentale et la responsabilisation.

 

Source: Social Psychological and Personality Science August 5, 2014 doi: 10.1177/1948550614542345  The Music of Power: Perceptual and Behavioral Consequences of Powerful Music (Visuel © lukl – Fotolia.com)

Pour en savoir plus sur Musique et santé

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr