GROSSESSE: Attention aux antibactériens du quotidien – ACS

SHARE :

Ils sont utilisés dans plus de 2.000 produits de consommation courante commercialisés comme antimicrobiens, dont des dentifrices, des savons, des détergents, mais aussi des tapis, des peintures, des fournitures scolaires et des jouets. Or une exposition durant la grossesse à ces antibactériens du quotidien, comme le triclosan et triclocarban, menace les femmes enceintes et les fœtus de risques graves pour la santé. Ces conclusions d’une étude de l’Arizona State University (ASU), présentées à la Réunion annuelle de l’American Chemical Society, ont déjà amené certains fabricants de produits d’hygiène, comme Johnson & Johnson et Procter & Gamble à prendre la décision d’éliminer progressivement ces composés de certains de leurs produits.

 

Ces résultats interviennent alors que les différentes institutions sanitaires réfléchissent sur ​​l’opportunité de maîtriser l’utilisation de ces composés antibactériens communs déjà sources de préoccupation croissante chez les experts en santé environnementale. Le triclosan, un produit chimique très couramment utilisé dans les savons antibactériens et autres produits d’hygiène personnelle a déjà été mis en cause dans l’allergie, notamment chez l’enfant, et dans la réduction de la force musculaire. Le triclocarban est également utilisé dans certains savons anti-bactériens et certains médicaments.

 

Les scientifiques de l’Arizona State relèvent que de très nombreuses femmes enceintes et leurs bébés sont donc exposées à ces substances, ils ont évalué leur exposition et suggèrent que cette exposition générale entraîne une réduction modeste mais à grande échelle des tailles de naissance. Le Pr Benny Pycke auteur principal de l’étude confirme la présence de triclosan dans tous les échantillons d’urine des femmes enceintes de l’étude et dans environ la moitié des échantillons de sang de cordon suggérant le transfer de la substance aux fœtus. Mêmes résultats pour le triclocarban.

 

Ces composés ont déjà été associés, chez l’animal, à des troubles du développement et de la reproduction, avec un risque probable chez l’homme. D’autres recherches suggèrent que ces composés contribuent à la résistance aux antibiotiques, un problème croissant de santé publique.

Certes, le corps humain élimine rapidement le triclosan et le triclocarban, mais l’exposition est constante et se fait à travers une multitude de produits…

 

La lutte contre ces expositions est donc un défi. D’autant que l’étude identifie aussi un lien chez les femmes, entre des niveaux plus élevés d’un autre antimicrobien, le butyle parabène, lui-aussi couramment utilisé dans les cosmétiques, et une faible taille de naissance. Globalement, concluent les chercheurs, cette exposition générale à ces composés entraînerait un changement subtil mais à grande échelle des tailles de naissance. Le Minnesota a d’ores et déjà adopté l’interdiction d’utiliser ces agents antimicrobiens dans certains produits avec une entrée en vigueur en  Janvier 2017. Une initiative déjà suivie, dans l’intention, par certains grands fabricants de produits d’hygiène.

 

Source: American Chemical Society (ACS) Pregnant women and fetuses exposed to antibacterial compounds face potential health risks (Visuel © Piotr Marcinski – Fotolia.com)

Pour en savoir plus sur le Triclosan

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Un commentaire pour l'article “GROSSESSE: Attention aux antibactériens du quotidien – ACS”

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr