BINGE DRINKING: Quel rapport avec l'agressivité, la dépression et l'anxiété? – Journal of Adolescence

SHARE :

Chez l’adolescent, un comportement agressif est associé à une consommation excessive d’alcool, mais la dépression ou l’anxiété ne le sont pas, conclut cette étude de l’Université de Finlande orientale, qui éclaircit l’association entre les troubles psychosociaux et la consommation d’alcool chez les jeunes. Ces conclusions, présentées dans le Journal of Adolescence, appellent à surveiller l’ensemble des facteurs de vulnérabilité au cours du développement social et affectif de l’adolescent.

 

Cette analyse des comportements et l’évaluation du développement psychosocial de 4.074 adolescents (finlandais), âgés de 13 à 18 ans apporte une photographie chez les jeunes de la consommation d’alcool et fait ressortir, de manière synthétique les principaux facteurs de risque ou comportement liés à l’excès d’alcool. Précisément,

·         60% des participants déclarent consommer de l’alcool,

·         chez les moins de 15 ans, déjà plus de 50%.

·         Aucune différence significative de consommation n’est constatée entre les garçons et des filles.

·         Les taux de consommation ne diminuent pas avec le niveau d’études antérieures

·         De nombreux adolescents consomment de très grandes quantités d’alcool  » au-delà des niveaux de risque « .

·         Plus la consommation d’alcool commence tôt dans l’adolescence, plus s’accroît le risque de problèmes de santé mentale et de dépendance à l’alcool, plus tard dans la vie.

 

Parmi les principaux facteurs de consommation excessive :

·         Le tabagisme

·         les troubles de l’attention,

·         l’agressivité

·         Aucune association n’est constatée avec l’anxiété et la dépression

·         Chez les filles,

         la puberté précoce,

         le divorce des parents

         les comportements agressifs, également, d’ailleurs constatés ici plus fréquemment chez les filles que chez les garçons.

 

Ces données confirment de précédents résultats mais soulèvent aussi de nouvelles questions sur le comportement des adolescentes et sur l’augmentation générale des niveaux de consommation, quel que soit le niveau d’études. Elles révèlent, concluent les auteurs, la vulnérabilité croissante des adolescents au cours de cette période de développement social et affectif.

 

Source: Journal of Adolescence 6, August 2014 DOI: 10.1016/j.adolescence.2014.06.011 Alcohol use among adolescents, aggressive behaviour, and internalizing problems

Pour en savoir plus sur le Binge Drinking

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr