CAPACITÉ COGNITIVE: Chez les personnes âgées, le cerveau est plutôt du matin! – Psychology and Aging

SHARE :

Cette étude montre des différences notables dans le fonctionnement du cerveau aux différentes heures de la journée, avec l’avancée en l’âge. Elle montre que chez les personnes âgées, le moment cérébral optimal de la journée, c’est le matin, avec non seulement de meilleures performances sur les tâches cognitives mais aussi en termes d’attention et de concentration. Ces conclusions, présentées dans la revue Psychology and Aging, ont des implications en termes d’organisation des tâches quotidiennes au grand âge.

 

Un groupe d’âge moins distrait le matin, c’est ainsi que qualifie John Anderson, candidat au doctorat en psychologie à l’Université de Toronto, les participants de son étude. Il montre ici que cette amélioration de la performance cognitive dans la matinée est corrélée avec une plus grande activation du cortex préfrontal et du cortex pariétal supérieur, des zones du cerveau impliquées dans l’attention.

 

L’étude a été menée sur 16 adultes jeunes, âgés de 19 à 30 ans et 16 adultes plus âgés, âgés de 60 à 82 ans, soumis à une série de tests de mémoire au cours de l’après-midi, de 13 à 17 heures, alors que l’activation des différentes zones de leurs cerveaux était évaluée par IRMf. Ce test montre que les plus jeunes font preuve de plus de concentration, les données IRMf confirmant que les participants plus âgés présentent une activation moindre des zones de contrôle de l’attention du cerveau par rapport aux plus jeunes. En synthèse, les personnes âgées testées dans l’après-midi sont comme  » au ralenti « , présentant une activation cérébrale dans le mode par défaut (spécifique de l’état de repos ou de l’absence de pensée particulière). Cette activation du mode par défaut suggère une difficulté à se concentrer.

Le même test mené sur 18 adultes plus âgés le matin, de 8h30 à 10h30 montre des résultats bien différents. Un meilleur contrôle, une moindre distraction au point e compenser le  » gap  » cognitif les séparant des participants plus jeunes. Le matin, ces personnes âgées activent les mêmes zones du cerveau que les jeunes adultes et atteignent les mêmes niveaux de concentration.

 

Toujours ce principe du pic d’excitation dans le cycle circadien : Mais chez les personnes âgées, ce pic est plutôt du matin, souligne le Dr Lynn Hasher, un expert en santé cognitive et l’auteur principal de l’étude. (Rappelons ici cette récente étude qui montre, qu’en moyenne, notre pic de perception sensorielle est plutôt du soir…)

 

Alors que la fonction cognitive des plus âgés doit être surveillée, stimulée et ménagée, ces résultats ont des implications importantes, en particulier dans la planification des activités et des thérapies dans les établissements adaptés. La recommandation est donc que les personnes âgées planifient leurs tâches les plus mentalement difficiles le matin (comme remplir sa feuille d’impôts, passer un examen médical ou une visite chez le médecin ou encore cuisiner à partir d’une nouvelle recette…). Une implication importante aussi quand il s’agit d’évaluer la capacité cognitive par tests, alors il faudra tenir compte du moment de la journée.

 

Source: Psychology and Aging Jul 7, 2014 doi: 10.1037/a0037243 Timing Is Everything: Age Differences in the Cognitive Control Network Are Modulated by Time of Day

Lire aussi : HORLOGE BIOLOGIQUE: La capacité de perception à son top vers 18 heures

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr