DIABÈTE de type 2: Le premier signal, c'est le tour de taille – Public Health England

SHARE :

C’est l’avertissement principal de ce rapport de Public Health England, un organisme britannique indépendant qui conseille les services nationaux de santé, tels que le National Health Service. Un tour de taille chez les hommes supérieur à 1 m (ou précisément 102 cm) indique ainsi un risque multiplié par 5 de diabète de type 2, chez les femmes supérieur à 88 cm, un risque multiplié par 3. L’obésité abdominale est une nouvelle fois confirmée comme facteur de risque majeur –mais évitable- de diabète de type 2. Le rapport est britannique, mais ses conclusions sont généralisables.

 

Ainsi, la  » solution  » pour réduire le risque de diabète et ses comorbidités est le contrôle voire la perte de poids, c’est-à-dire un régime alimentaire sain et une pratique régulière de l’exercice. Des règles hygiéno-diététiques essentielles pour éviter les complications sévères possibles d’un diabète non contrôlé : La maladie cardiovasculaire, la rétinopathie diabétique et la cécité, l’amputation, les maladies rénales et la dépression.

 

Quelques chiffres (pour le Royaume-Uni) : Le lien entre l’obésité et le diabète est donc ici mis en évidence avec la relation dose-dépendante entre un indice de masse corporelle (IMC) >25, et le risque de diabète de type 2.

·         Au-delà, c’est l’association entre le tour de taille et le risque accru de diabète qui est confirmée.

·         En 2012, en Angleterre, environ 62% des adultes (âgés de 16 ans et plus) étaient en surpoids ou atteints d’obésité, soit un IMC >25,

·         24,7% des adultes étaient obèses avec un IMC >30

·         2,4% étaient sévèrement obèses avec un IMC >40

·         En 2013, 6% de la population adulte étaient diagnostiqués avec diabète de type 2, 7,2% est le taux de prévalence total estimé du diabète de type 2.

·         Environ un tiers de l’augmentation de l’incidence du diabète est attribuable à l’obésité,

·         l’obésité et le surpoids sont les principaux facteurs de risque de diabète de type 2.

 

Quelques explications : L’obésité abdominale peut,

·         entraîner les cellules de graisse à libérer des substances chimiques inflammatoires qui perturbent la réponse de l’organisme à l’insuline,

·         entraîner des changements de métabolisme induisant un développement de la résistance à l’insuline.

En conclusion, garder un œil sur son tour de taille, c’est aussi surveiller son risque de diabète.

 

Sources: NHS Warning over waistline link to type 2 diabetes

Public Health England July 2104 Adult obesity and type 2 diabetes

Pour en savoir plus sur le Diabète

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr