COUPLE: Faut-il jouer l'unité ou la complémentarité? – Journal of Experimental Social Psychology

SHARE :

Être fait l’un pour l’autre peut avoir des significations quasi-opposées pour différents couples et même pour les deux partenaires d’un même couple : Certains voient l’amour comme une fusion ou une unité totale, d’autres comme le résultat d’une complémentarité et . Ces psychologues canadiens et américains montrent ici que les couples qui voient l’amour de manière trop idéale, comme une unité parfaite, sont aussi ceux qui s’en sortent le plus mal. Selon ces conclusions publiées dans le Journal of Experimental Social Psychology, la réussite du couple semble plutôt passer par une longue suite d’expériences, d’ajustements voire …de conflits.

 

Les auteurs de l’Université de Toronto et de Californie du Sud soulignent ici la diversité du sens donné à  » l’amour  » et la richesse de l’imagerie populaire :  » Faits l’un pour l’autre  » ou  » Complémentaires l’un de l’autre  » ou, plus poétique :  » L’amour est un long voyage  » ou plus pragmatique,  » …le résultat des nombreuses épreuves traversées ensemble « .  Ces manières de  » penser  » la relation amoureuse a son importance, selon ces psychologues, car elle conditionne les effets des conflits sur l’évaluation de la relation. Car comment deux êtres vraiment faits l’un pour l’autre pourraient-ils avoir des conflits?

Les chercheurs ont, dans cette expérience, demandé à leurs participants, engagés dans des relations de long terme, de remplir un questionnaire comportant des expressions liées soit à l’unité, soit  » au périple « , soit aux conflits, aux célébrations et permettant d’évaluer leur relation de couple. L’analyse montre que,

·         La mémoire des conflits est associée à une moindre qualité de relation, mais seulement lorsqu’on voit le couple comme une unité ou une fusion naturelle et non comme le résultat d’expériences partagées.

·         La mémoire des fêtes et des célébrations, rend tous les participants satisfaits de leur relation, peu importe la façon dont ils pensent leur couple.

·         Lorsque les participants sont soumis à des tests plus subtils et doivent illustrer leur relation de couple à l’aide de formes géométriques ou de ligne allant d’un point A à un point B dans un labyrinthe, leur illustration (unité ou chemin partagé) est associée à la qualité perçue de leur relation de couple.

 

La façon de penser à la relation amoureuse conduit la façon de l’évaluer : Voir le couple comme une unité parfaite entre âmes sœurs est associé à des relations de couple moins heureuses que voir le couple comme une équipe qui part pour un long voyage, semé d’embûches. C’est d’ailleurs, soulignent les auteurs, l’expression des vœux de mariage,  » pour le meilleur et pour le pire « .

 

Source: Journal of Experimental Social Psychology Framing love: When it hurts to think we were made for each other

Pour en savoir plus sur la Santé du Couple

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr