OBÉSITÉ: Trop de gras, perte d'odorat – The Journal of Neuroscience

SHARE :

Cette étude de la Florida State identifie un nouvel effet néfaste d’une mauvaise alimentation, la perte de l’odorat. Si notre régime alimentaire a une incidence sur toute une série de fonctions vitales, il affecte également ce sens qui reste le sens humain le plus développé. A partir de ces conclusions, présentées dans le Journal of Neuroscience, de nombreuses implications, en particulier sur les effets bénéfiques et néfastes de différents régimes alimentaires… sur nos neurones.

 

Nicolas Thiebaud, de l’Université de Floride, auteur principal de l’étude explique que ses conclusions vont au-delà de l’odorat : un régime riche en graisses est lié à d’importants changements structurels et fonctionnels dans le système olfactif. Son étude a soumis, durant 6 mois, des souris à un régime alimentaire riche en matières grasses, ces souris étant conditionnées à associer une odeur à une récompense, de l’eau. L’expérience constate que les souris nourries avec un régime riche en graisses sont plus lentes à apprendre l’association odeur/récompense, vs souris témoins, et plus lentes aussi à adapter cette association lorsque les chercheurs changent d’odeur. Cette capacité olfactive réduite persiste même après retour à un régime  » équilibré « .

 

Environ seuls 50% des neurones du système olfactif restent fonctionnels, après un régime prolongé riche en graisses, estiment les auteurs. L’exercice physique peut-il compenser cet effet délétère d’un régime alimentaire trop riche ? D’autres régimes alimentaires, tel un régime riche en sucre ont-ils les mêmes effets néfastes sur l’odorat ? Quels sont les effets neurologiques précis, sous-jacents ? Autant d’objets de nouvelles recherches pour ces chercheurs qui voient dans ce marqueur, peut-être un futur indicateur du régime alimentaire ?

 

Source: Journal of Neuroscience 14 May 2014, 34(20): 6970-6984; doi: 10.1523/JNEUROSCI.3366-13.2014 Hyperlipidemic Diet Causes Loss of Olfactory Sensory Neurons, Reduces Olfactory Discrimination, and Disrupts Odor-Reversal Learning (Visuel© jillchen – Fotolia.com)

Pour en savoir plus sur l’Obésité

Lire aussi : OBÉSITÉ: Travailler sur la perception des stimuli alimentaires

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr