Privation de SOMMEIL et distorsion de mémoire – Psychological Science

SHARE :

Ce n’est pas la première étude à associer le manque de sommeil à des failles de mémoire, mais son orientation, la reconstitution d’un cambriolage souligne la fragilité des témoignages oculaires et surtout un défaut d’encodage de la mémoire, avec la privation de sommeil, qui va aller créer de faux souvenirs.

 

Le manque de sommeil peut également conduire à créer des souvenirs erronés dans la mémoire, suggère cette étude de la Michigan State University et de l’Université de Californie, Irvine. Une récente étude publiée dans la revue Science a contribué à expliquer comment : La privation de sommeil freine la formation de nouvelles dendrites, les portes d’entrées des neurones qui traitent et relayent l’information d’un neurone à l’autre, or cette formation de nouvelles dendrites est associée à l’apprentissage et à la plasticité du cerveau. Une autre étude a même associé le manque de sommeil à une perte irréversible de neurones. Mais cette nouvelle étude souligne, avec le manque de sommeil, la formation de faux souvenirs.

 

Ainsi, les auteurs ont examiné la relation entre la durée du sommeil auto-déclarée, l’effet d’une privation totale de sommeil de 24 heures et la formation de faux souvenirs.

Elle montre que la privation de sommeil va accroître des erreurs d’encodage d’événements (ou de données) dans le cerveau et n’a donc d’effet significatif que lorsque la privation survient avant l’événement en question. Ici, l’événement choisi pour l’expérience, était un cambriolage matérialisé par une succession d’images. L’analyse montre que les participants privés de sommeil avant la  » présentation  » du cambriolage rapportent des souvenirs déformés et cela après une nuit de 5 heures ou moins de sommeil.

 

Plus la privation ou le manque de sommeil est répété plus la distorsion de la mémoire est importante, précisent les auteurs. Une seule nuit blanche n’aura que peu d’effet !

 

Source: Psychological Science July 16, 2014 doi: 10.1177/0956797614534694 Sleep Deprivation and False Memories (Visuel Fotolia)

Lire aussi:

MÉMOIRE et apprentissage: Le manque sommeil bloque irréversiblement la plasticité du cerveau

Le manque SOMMEIL blesse le cerveau de manière irréversible

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr