INSUFFISANCE CARDIAQUE: Vers un pacemaker biologique? – Science Translational Medicine

SHARE :

La thérapie génique en voie de remplacer le pacemaker chez les patients souffrant d’insuffisance cardiaque ? Cette première expérience réussie, chez le porc, de reprogrammation de cellules cardiaques par injection d’un gène, TBX18, marque une étape de preuve de concept d’un futur pacemaker biologique. Une alternative prometteuse à l’implantation des stimulateurs électroniques, selon cette étude du Cedars-Sinai Heart Institute (Los Angeles), publiée dans la revue Science Translational Medicine.

 

En pratique, les chercheurs sont parvenus à reprogrammer des cellules cardiaques, du cœur déficient de l’animal, en cellules capables de réguler la fréquence cardiaque, tel un pacemaker temporaire, en injectant ce gène dans une petite zone de tissu cardiaque. Un tout nouveau mode de thérapie génique, commente l’auteur principal, le Dr Eduardo Marbán, où les gènes sont utilisés pour modifier un type de cellule pour lutter contre la maladie.

 

La création d’un un nouveau nœud sinusal : Les battements d’un cœur en bonne santé dépendent d’un petit groupe de cellules situées dans une petite zone du cœur appelé nœud sinusal. L’injection du gène TBX18 va transformer certaines cellules normales en cellules sinusales et recréer un nouveau nœud sinusal dans une partie du cœur qui  » normalement  » diffuse les pulsations mais ne les génère pas. Ce nouveau nœud sinusal prend le relais, tel un pacemaker biologique.

Alors qu’avant la thérapie, le rythme cardiaque des animaux étaient anormalement bas, à environ 50 battements par minute, à l’issue de l’expérience, les fréquences cardiaques étaient revenues à 70-90 battements par minute.

 

Une thérapie efficace à long terme ? Dans cette expérience sur l’animal, la thérapie apporte une  » protection cardiaque  » d’environ 2 semaines, mais les chercheurs affirment qu’elle pourrait être prolongée. La prochaine étape est déjà envisagée avec des essais de phase I chez l’Homme. Si ces essais s’avéraient concluant, une telle thérapie génique pourrait être une option pour les patients, insuffisants cardiaques qui ne peuvent, pour des problèmes d’infection par exemple, recourir au stimulateur cardiaque classique.

 

Source: Science Translational Medicine 16 July 2014 6:245ra94. DOI:10.1126/scitranslmed.3008681 Biological pacemaker created by minimally invasive somatic reprogramming in pigs with complete heart block

Pour en savoir plus sur l’Insuffisance cardiaque

Lire aussi : INSUFFISANCE CARDIAQUE: Le nouveau pacemaker qui synchronise le rythme avec la respiration

Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Un commentaire pour l'article “INSUFFISANCE CARDIAQUE: Vers un pacemaker biologique? – Science Translational Medicine”

  1. […] La thérapie génique en voie de remplacer le pacemaker chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque ? Cette première expérience réussie, chez le porc, de reprogrammation de cellules cardiaques par injection d'un …  […]

Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Designed by: Free Web Space | Thanks to Highest CD Rates, Boat Insurance and UK Fiverr